Selon les dires d’un de leurs directeurs technique, la prochaine génération de processeur Moorestown serait aussi performante que les puces ARM.

L’un des points les plus critiqués sur nos smartphones reste bien évidemment l’autonomie de nos batteries: avec toutes les fonctionnalités et toutes les technologies embarquées, il est rare de passer la journée avec une utilisation plus ou moins intensive.

Les constructeurs tentent de pallier ce problème en proposant des batteries plus performantes, mais la course aux ampères est-t-elle la vraie solution ?

Nous savons tous que le processeur est l’un des composants qui consomme le plus d’énergie et Intel le sait aussi. C’est pour cela qu’il prévoirait, avec son processeur Medfield (la génération d’après Moorestow), une très bonne consommation énergétique, nous permettant ainsi d’atteindre deux jours d’autonomie avec une simple batterie standard.

L’architecte en chef d’Intel, « Shreekant Thakkar », précise en outre que ce system-on-chip et son coeur Atom sera plus performant qu’un coeur ARM Cortex-A8 ou A9 grâce à une gestion différente des performances et des besoins énergétiques.

Nul doute que Intel va devoir proposer un processeur fiable et performant pour séduire les fabricants de smartphones face à un leader tel que ARM qui a su imposer ses coeurs dans les processeurs mobiles et qui reste aujourd’hui la référence dans ce domaine.

Source Blogeee

Mais encore :