Une semaine pleine de petites et grandes surprises s’achève. Entre un nouveau Snapchat qui a fait la joie de ses utilisateurs et un lancement produit qui ne s’est pas tout à fait passé comme prévu, les annonces ont été nombreuses. On a ainsi vu Amazon montrer qu’il a encore de la ressource, malgré l’échec de son Fire Phone, ou bien Cyanogen prouver sa volonté de concurrencer Google sur le terrain du mobile. Retour sur quelques-unes des informations marquantes de la semaine.

Amazon Fire, la tablette à 60 euros

amazon-fire

Non, l’idée n’est pas nouvelle, puisque Cdiscount l’avait déclinée, l’an dernier, avec une Cdisplay aux qualités discutables, mais au positionnement tarifaire presque imbattable (50 euros et des promotions régulières). Mais il faut bien noter cette nouvelle Amazon Fire, une tablette d’entrée de gamme tentant de redonner un peu de vigueur au segment des tablettes 7 pouces, engorgé et menacé par l’avènement des tablettes, par un simple biais : son prix. L’appareil, qui sera disponible à la fin du mois, mise sur un tarif de 60 euros, pour lequel on retrouve une fiche technique sans fioritures. On relèvera un écran IPS, ce qui est une bonne chose en soi, de 7 pouces à la définition 1024 x 600 pixels, un processeur MediaTek quad-core, 1 Go de RAM et une mémoire interne extensible. Attention, pour payer la tablette 60 euros, il faut accepter l’affichage des fameuses « offres » Amazon sur l’écran d’accueil. Dans le cas contraire, comptez 75 euros. Notez également que les rumeurs évoquant un tarif de 50 dollars avaient vu juste, puisque c’est bien le prix pratiqué aux USA.

Le premier Android One européen arrive

bq-aquaris-a4.5

On n’attendait pas BQ, une marque espagnole commercialisant ses produits en Europe, sur le terrain d’Android One. Et pourtant, c’est avec nos voisins ibériques que Google a choisi de lancer son programme sur le Vieux Continent. Nous avons donc pu découvrir cette semaine un Aquaris A4.5, en réalité semblable à l’Aquaris M4.5 que nous avions d’ailleurs récemment testé, et qui ne s’en éloigne concrètement que par de menus détails (pas de bloatwares et des mises à jour certifiées par Google). On ne sait pas très bien où Google veut en venir, puisque le téléphone coûtera 169 ou 179 euros selon que ses acheteurs se trouveront en Espagne ou au Portugal, ses deux pays de commercialisation : c’est, à 10 euros près, le prix conseillé du M4.5 en France.

Google Now on Tap est enfin là

Google Now On Tap

On l’attendait depuis de longs mois, et c’est cette semaine que la fonctionnalité Google Now on Tap a fait son entrée dans la toute dernière version d’Android 6.0 Marshmallow en version Developer Preview. Google vient de déployer la version 5.3 de sa Google App, dans laquelle on voit débarquer cette fonctionnalité permettant à l’assistant personnel Google Now de piocher dans vos messages et autres emails pour personnaliser vos cartes de recommandations. Une fonction techniquement impressionnante, même si, en termes de respect de la vie privée, elle pourra se discuter longuement.

Move to iOS, la première application Apple pour Android

Capture-d’écran-2015-06-09-à-12.16.20

Apple met en ligne sa première application sur le Play Store, et devinez à quoi elle sert ? Sans surprise, à transférer ses données d’un terminal Android à un appareil iOS. On évitera donc de parler d’une entente cordiale entre les deux géants de la mobilité !

Free Mobile fournit du roaming aux USA

C’était une annonce à laquelle tenait visiblement Free Mobile, puisque même Xavier Niel s’est fendu d’un tweet – dans la langue de Shakespeare, s’il vous plaît – pour l’annoncer. L’opérateur intègre donc à présent le roaming gratuit depuis les États-Unis, à hauteur de 35 jours par an (comme dans les autres pays concernés) et à hauteur de 3 Go de data au maximum par mois. Cette annonce succède à celle de la couverture de la majorité des pays européens en roaming gratuit, mais aussi du Canada et d’Israël. Une manière également de rappeler à ses concurrents qu’il n’oublie pas totalement ses ambitions américaines, lui qui avait tenté d’y racheter sans succès, l’an dernier, l’opérateur T-Mobile.

Qualcomm étend encore son offre de SoC

Qualcomm Quick Charge 3.0

On n’arrête plus Qualcomm, visiblement bien décidé à faire oublier le fiasco de son Snapdragon 810. Le concepteur de puces américain détaille donc le SoC appelé à lui succéder, le Snapdragon 820, annonçant notamment de nettes améliorations au rayon de sa connectivité réseau. Il intègre notamment un modem X12 promettant des débits pouvant monter jusqu’à 600 Mbps. Et tant qu’il y était, Qualcomm a également présenté son système de charge rapide QuickCharge 3.0, promettant de doubler la vitesse de la charge chez les terminaux équipés de puces compatibles. Parmi elles, le Snapdragon 820 évidemment, mais aussi deux nouveaux SoC de milieu de gamme, les Snapdragon 617 et 430 officialisés au passage. Au moins montre-t-on que chez Qualcomm, on ne reste pas à se morfondre après un échec.

Cortana trace la route vers Cyanogen

Cortana Microsoft

Microsoft et Android, une histoire d’amour qui se tisse de plus en plus clairement. On a vu Samsung préintégrer des apps Microsoft dans ses derniers Galaxy S6, puis Cyanogen faire de même, avec notamment l’ajout de Bing comme moteur de recherche par défaut dans sa dernière mise à jour. Aujourd’hui, il est question de Cortana, l’assistante vocale de Microsoft, qui devrait prochainement bénéficier d’une « intégration profonde » à Cyanogen. C’est le PDG de Cyanogen en personne qui l’a confirmé, même si l’on ignore encore quand tout cela sera mis en place. C’est en tout cas un nouveau signe de la prise de distance de Cyanogen avec Google, que l’on perçoit de manière de plus en plus pressante depuis le début de l’année.