Le géant américain du GPS Garmin a décidé de ne plus recourir à ses propres intégrations de Linux sur ses terminaux. Elle a choisi pour les remplacer d’intégrer Android et Windows Mobile.

Cela n’a l’air de rien comme ça mais c’est un signe du resserrement du marché des OS embarqués.

En ce qui concerne plus particulièrement Android, c’est un signe fort de son évolution d’OS de téléphone à un OS Linux embarqué capable d’assurer une interopérabilité aujourd’hui quasi inexistante dans ce secteur.

En effet, autant une application GNU/Linux sur PC sera compatible avec l’extrême majorité des distributions autant dans le monde de l’embarqué ce n’est pas du tout un fait établi. Ainsi des entreprises tentent régulièrement d’imposer leurs standards Linux dans se secteur afin de contrôler ne serait-ce que partiellement l’OS majoritaire.

Parmi elle, il y a Windriver, membre de l’Open Handset Alliance, pas vraiment connu pour ses intégrations d’OS sur téléphones mais plutôt sur Set Top Box et sur systèmes embarqués industriels.

Gageons que les intégrateurs qui parient sur Android ne tarderont pas à sortir leur épingle du jeu.