C’est une semaine riche en nouveautés qui s’achève. Entre une mise à plat des résultats financiers de la plupart des acteurs qui peuplent l’univers de la mobilité et de nombreuses annonces de produits, difficile de s’ennuyer. Retour sur les informations marquantes de ces derniers jours.

OnePlus compte désormais deux gammes de smartphones

opx-ceramic-13

La marque chinoise, qui jusqu’ici ne proposait qu’un seul modèle, révisé sous la forme d’un OnePlus 2 l’été dernier, décline désormais ses appareils en deux gammes distinctes. Quand ses modèles One, 2 et consorts seront destinés à embarquer ses technologies les plus avancées, la série X, pour « expérimental », vient se positionner en milieu de gamme.

Le OnePlus X a ainsi été officialisé cette semaine, et ressemble fort à un smartphone haut de gamme de 2014. Écran de 5 pouces AMOLED et Full HD, Snapdragon 801, 3 Go de RAM, appareil photo de 13 mégapixels… Sa fiche technique paraît suffisante pour un smartphone à 269 euros. Petit plus qui semble tenir à cœur à la marque : de nets efforts en termes de design, qui ont d’ailleurs abouti à une déclinaison « Ceramic » (en céramique, donc) un peu plus luxueuse, et coûtant 100 euros supplémentaires. La proposition est intéressante, mais difficile de conseiller aux mobinautes de dépenser 369 euros pour cette version.

Une semaine de résultats financiers... souvent moroses

money-gold-coins-finance

Cette semaine était celle des rapports financiers des différents constructeurs de smartphones. Le trimestre n’est pas particulièrement facile, malgré la sortie à la fin de l’été ou à la rentrée de nombreux terminaux. Chez LG, on constate une baisse du chiffre d’affaires et même de légères pertes, que la sortie du V10 et celle du Nexus 5X pourraient aider à éponger. Quant à Samsung, il enregistre, pour sa division mobile, des ventes nettement plus importantes qu’au 2e trimestre, mais ne fournit pas de chiffres précis. Et prévoit d’ailleurs un ralentissement de ses ventes l’an prochain. Pour finir sur cette série morose, HTC va jusqu’à ne plus évoquer l’avenir. Son dernier rapport financier, pour le 3e trimestre 2015, évoque des pertes, même si elles sont moins importantes qu’au 2e trimestre. De quoi craindre pour l’année prochaine… Notons que Sony, de son côté, enregistre un chiffre d’affaires en baisse, mais réduit ses pertes sur la période écoulée. C’est déjà ça, mais on sent les difficultés des marques « traditionnelles », bousculées notamment par un Huawei qui n’hésite pas à annoncer sa bonne santé financière, histoire de faire un peu plus trembler encore cette concurrence chahutée.

Sony croque les capteurs CMOS de Toshiba

sony xperia m5 capteur

La rumeur courait, et la voilà confirmée. Sony, dont la division capteurs photo fait partie des plus dynamiques de l’entreprise, a annoncé cette semaine son intention de racheter un des sites de production de Toshiba. La marque y fabrique des puces de mémoire ainsi que des capteurs CMOS, ce qui intéresse particulièrement son futur propriétaire. Si la transaction est validée par les autorités compétentes, Sony héritera ainsi de lignes de production, mais aussi d’un peu plus de 1000 employés spécialisés dans ces capteurs photo, d’ici le début de l’année 2016. Autant dire que le Nippon compte bien inonder le monde de la téléphonie de ses capteurs qui, associés à un logiciel performant, parviennent bien souvent à fournir de très bons résultats.

Motorola décline ses Droid en Europe, et c'est tant mieux

motorola moto x force3

On ne l’attendait pas vraiment dans nos contrées, et pourtant. Le Droid Turbo 2 a été annoncé cette semaine en tant qu’exclusivité réservée à l’opérateur américain Verizon. On le retrouvera pourtant en Europe sous le nom de Moto X Force, avec des caractéristiques offrant une véritable différenciation face au reste des smartphones Motorola. Il est ainsi question d’un écran particulièrement solide (composé d’une multitude de couches utilisées) entouré d’un châssis renforcé en aluminium. En marge de cela, on retrouve un smartphone haut de gamme, à base de Snapdragon 810, de définition QHD sur une diagonale de 5,4 pouces, de 3 Go de RAM et d’une mémoire extensible. Bref, un appareil aux arguments « solides » qui manquent bien souvent aux smartphones haut de gamme, dont on attend désormais le prix officiel. Il coûte un peu plus de 620 dollars en version 32 Go aux États-Unis, ce qui nous laisse craindre le pire pour l’Europe…

Finalement, le LG V10 sortira bien en Europe

lg-v10-fingerprint-sensor-finger

Et cela contredit les déclarations initiales de LG, qui nous avait bien confirmé que son V10 ne sortirait pas en France. Peut-être pas en France, mais le vieux continent, lui, sera bel et bien servi… Probablement du fait que ses finances méritent un petit coup de fouet, le Coréen a annoncé la commercialisation de son téléphone haut de gamme en Chine, en Amérique latine et en Europe, sans précision supplémentaire. De quoi espérer toutefois.

Le V10, rappelons-le, est un terminal un peu plus haut de gamme que le G4, avec son double écran (l’un de 5,7 pouces QHD et l’autre de 2,1 pouces dédié aux notifications et raccourcis), un Snapdragon 808, 4 GO de RAM, 64 Go de stockage, un port microSD et un appareil photo de 16 mégapixels. Contrairement au G4, il est même doté d’un lecteur d’empreintes. En somme, un smartphone que l’on a hâte de tester, d’autant que ses premières prises en main américaines ont été particulièrement positives.

Nintendo a bien du mal à tenir ses engagements

Nintendo Miitomo

Nintendo avait promis, il y a quelques mois, la sortie d’au moins un premier jeu mobile d’ici la fin de l’année 2015, suivi par quatre autres titres l’an prochain, le tout en partenariat avec DeNA. Suite à la publication de ses derniers résultats financiers, la firme nippone a tenu parole, ou presque, en présentant Miitomo. Sauf que ce titre, s’il est bien mobile, n’est pas vraiment un jeu – c’est plutôt une app de communication entre Miis -, ne s’appuie pas sur un modèle premium comme prévu, et ne sortira pas avant mars 2016. Bref, Nintendo ne tient qu’à moitié parole et nous laisse franchement sur notre faim, nous qui attendions Mario, Link ou un autre personnage emblématique du célèbre créateur de jeux.

BlackBerry ne plaisante pas avec les prix

blackberry-priv-appareil-photo

Enfin, a-t-on envie de dire, le BlackBerry Priv est officiel. La marque canadienne ne s’est d’ailleurs pas fendue d’un communiqué en bonne et due forme, se contentant d’ouvrir les précommandes pour ce téléphone dont on savait déjà tout. Si son prix en dollars est élevé – il coûte tout de même 699 dollars sur le BlackBerry Store -, en euros, ce n’est plus la même affaire. Sa traversée de l’Atlantique le fait passer au tarif très élevé de 799 euros, confirmé par BlackBerry lui-même (en Allemagne du moins). Espérons que comme le Galaxy S6 edge+, facturé au même prix à sa sortie, il connaisse rapidement d’importantes coupes tarifaires. Car des mots mêmes de BB, si son téléphone ne se vend pas à au moins 5 millions d’exemplaires, c’en sera probablement fini des smartphones pour lui