Entre le milieu des télécoms, celui des applications de streaming musical ou celui des puces mobiles, cette semaine a été marquée par un net renouveau chargé de concurrence. Voici les actualités qu’il ne fallait pas manquer cette semaine. 

YouTube lance son application musicale

youtube-music

Quelques semaines après YouTube RED, Google lançait en milieu de semaine son service de streaming musical, baptisé sobrement YouTube Music. Basé sur l’immense catalogue du fournisseur de vidéos, mais surtout décliné sous forme d’application mobile misant sur la curation de contenus, l’app cherche à faire de l’ombre aux géants du streaming musical. Il faut rappeler qu’en plus de son immense catalogue, l’app est gratuite, mais s’appuie sur la force de YouTube RED pour générer des revenus autres que ceux de la publicité. Comprenez que l’offre RED permettant à ses abonnés de s’affranchir des publicités, d’écouter des vidéos lues en arrière-plan et d’en télécharger pour une lecture hors connexion, sera l’abonnement nécessaire pour bénéficier des mêmes options sur YouTube Music. Une convergence des services pour l’heure réservée au marché américain.

Le Snapdragon 820 est désormais entièrement officiel

Qualcomm Snapdragon 820

Cela fait des mois que l’on en parle, puisqu’il avait été présenté une première fois lors du Mobile World Congress en mars dernier. Le Snapdragon 820 de Qualcomm, destiné avant tout à faire oublier l’échec que représente le Snapdragon 810 de 2015, auquel on préfère souvent le Snapdragon 801, a été très officiellement réofficialisé par le concepteur de puces américain, qui a profité de l’occasion pour en détailler les fonctionnalités. Ce qu’il faut évidemment retenir, ce sont de très attendues améliorations en performances, une meilleure maîtrise de la consommation énergétique et de la chauffe, le tout passant par un nouveau type de cœurs (des Kryo au lieu des Krait), une gravure en 14 nm et le passage à un nouveau GPU. Et surtout, Qualcomm promet l’intégration de son SoC dans au moins 60 appareils en début d’année prochaine : de quoi nous laisser l’occasion d’en tester les performances réelles.

Android Wear se prépare pour la 4G

LG-Watch-Urbane-2nd-Edition-01

L’annonce de la Watch Urbane Second Edition, chez LG, date un peu, mais son annonce pour les USA comme pour l’Europe – dont la France – n’est intervenue que cette semaine. Confirmant un point évoqué dans le même temps par Google lui-même : Android Wear sera désormais capable de supporter les réseaux 2G, 3G et 4G, c’est-à-dire de fonctionner en toute autonomie puisqu’elles pourront embarquer une carte SIM. Autant dire que le support des haut-parleurs pour passer des appels, récemment entrevu, se précise de plus en plus, et que l’on pourrait bien découvrir des montres de ce genre désormais capables de fonctionner en toute autonomie. De quoi donner un peu plus d’intérêt à des appareils souvent vus comme des gadgets pour technophiles plus que comme des produits véritablement utiles.

Un smartphone Google, vraiment ?

nexus2cee_Pixel-728x307

C’est la rumeur de la semaine, et pas des moindres, d’autant qu’elle n’a rien de fantaisiste. Et si Google, de fournisseur d’OS et partenaire de marques solides telles que récemment LG ou Huawei, devenait constructeur de son propre smartphone ? Les récents indices tendant à prouver que Google cherche à concevoir sa propre puce mobile, mais aussi les informations captées du côté de Mountain View pointeraient vers une volonté de la part du géant de se lancer dans la course. Ce ne serait pas tout à fait la première fois que Google jouerait les fabricants : de concepteur de Chromebook Pixel, il est devenu celui d’une tablette sous Android, la Pixel C annoncée en même temps que ses derniers Nexus. Pourquoi pas un peu plus de miniaturisation, toujours sur le segment haut de gamme ?

Apple Music fait son entrée sur le Play Store

apple-music

C’était la semaine de la musique chez YouTube, mais aussi chez Apple. La Pomme avait promis un lancement de son application de streaming musical sur Android à l’automne et, dans les temps, vient de la publier sur le Play Store. Imparfaite mais donnant lieu à une période d’essai de trois mois gratuite, elle est pour l’heure encore en version bêta, et l’on ignore à quelle échéance elle passera en version définitive. C’est en tout cas un énorme parc d’utilisateurs potentiels que s’offre ici Cupertino, qui se revendique actuellement 2e acteur sur le segment du streaming musical.

Numericable, c'est maintenant SFR

Num

Au beau milieu d’une semaine marquée par la publication des résultats financiers de Free Mobile, toujours en croissance, et de Bouygues Telecom, qui se porte mieux, c’est Altice qui s’est le plus fait remarquer. Le groupe Telecom à la tête des marques Numericable et SFR a annoncé des changements du côté de sa stratégie commerciale : Numericable va disparaître au profit du carré rouge, nettement plus populaire dans l’Hexagone. Virgin Mobile, plus récemment racheté par Altice, va également laisser la place à SFR, ses offres sans engagement devant se transformer d’ici peu en formules SFR RED. À terme, ce « gros » SFR cherche à asseoir sa place dans le domaine de la fibre, mais aussi à retrouver sa splendeur passée dans celui de la mobilité, ce qui n’est pas une mince affaire. Cela passe par des investissements dans le domaine de la 4G, mais aussi par le lancement de nouveaux services, tels ce surprenant Zive dédié au streaming vidéo.

On connaît maintenant l'Exynos qui animera le Galaxy S7

exynos-8

On ne va pas revenir dessus, les rumeurs entourent déjà en bien trop grand nombre le Galaxy S7 de Samsung, attendu en début d’année prochaine. Ce qui est en revanche sûr, c’est que le SoC intégré à l’appareil sera le plus haut de gamme de la firme, un Exynos 8890 dont le Coréen vient d’annoncer la mise en production. Et à en croire les premiers éléments à son sujet, le SoC sera largement à même de concurrencer le Snapdragon 820 de Qualcomm, avec son modem 4G de catégorie 12/13, son architecture octo-core mêlant Exynos M1 et Cortex-152 et son GPU Mali-T880. Ça promet.