À l’approche de Noël, les annonces de produits ainsi que les promotions se succèdent à un rythme effréné. Huawei ou Motorola ont ainsi présenté leurs derniers-nés, tandis que leurs concurrents OnePlus ou LG subissent quelques accrochages techniques. Voici les actualités qu’il ne fallait pas manquer cette semaine.

Un Cyber Friday riche en promotions

blackfriday-14-15-630x355

Pas facile, deux semaines après les événements qui ont touché Paris, et alors même que se tenait une cérémonie d’hommage national aux Invalides, de parler de Black Friday. Les vendeurs en ligne ont toutefois pratiqué cette traditionnelle journée de promotions organisée au lendemain de Thanksgiving aux États-Unis, la renommant la plupart du temps « Cyber Friday », s’inspirant du Cyber Monday organisé le lundi suivant. L’occasion de réaliser un peu de shopping compulsif, de s’acheter des produits qui nous faisaient de l’œil depuis bien trop longtemps, ou de préparer les achats de Noël. De nombreuses offres dédiées au mobile ont été organisées, dont certains bons plans à noter et encore valables à cette heure : un LG G4 à 350 euros, ou un Honor 7 à un peu plus de 250 euros, de quoi renouveler son téléphone sans faire – trop – de mal à son porte-monnaie.

Notez au passage que Sosh, beaucoup moins actif que SFR RED sur le terrain des promotions, proposait cette semaine une véritable réduction de 10 euros sur ses deux forfaits mobiles les plus onéreux. À cela s’ajoute son option de 2 Go de data à 1 euro au lieu de 8 euros. Pour le coup, c’est une bonne affaire, hors Black Friday.

Le Huawei Mate 8 fait ses débuts

huawei-mate-8

Cela faisait tellement longtemps qu’on l’attendait, ce Mate 8, lui qui avait laissé sa place à l’IFA à un Mate S loin d’être une réussite. Il a souffert du retard pris par Huawei dans le développement de son Kirin 950, évolution attendue des puces maison vieillissantes qu’il plaçait dans tous ses produits jusqu’alors, et a été dévoilé cette semaine.

On retrouve donc une phablette de 6 pouces, comme le Mate 7, qui y ressemblerait presque à s’y méprendre. Même format, même dalle Full HD (mais 2,5D), même allure métallique et même poids, le Mate 8 est dans la continuité de son prédécesseur. Mais il est plus puissant, plus vif avec ses 3 ou 4 Go de RAM, dispose d’une puce audio, d’un supplément de mémoire interne, d’un appareil photo plus performant et tourne sous Marshmallow, quand son aîné… devra sûrement attendre encore bien longtemps. La question de son prix (moins de 500 euros à la conversion brute de son tarif chinois) et de sa date de sortie est ici cruciale : car avec un Mate S jouant la carte du premium, mais sans être à la hauteur, Huawei a montré que la modestie reste une vertu.

À lire : Huawei Mate 7 vs Mate 8 vs Mate S

Toujours pas de Mi 5 chez Xiaomi

redmi note 3 une

On s’attendait à la présentation d’un Mi 5 chez Xiaomi, sachant que l’appareil fait l’objet de rumeurs depuis le début de l’année. On a entre temps vu débarquer quelques déclinaisons du Mi 4, qui représentent pour certaines d’entre elles de très bonnes surprises (voyez notamment le Mi 4c), mais point de Mi 5 à l’horizon. Le CEO de la marque, Lin Bin, a d’ailleurs fini par se fendre de quelques maigres explications, indiquant que son appareil « mérite d’attendre ». Autant dire que ses performances, très certainement assurées par un Snapdragon 820, valent la peine de prendre son mal en patience, probablement jusqu’au premier trimestre 2015.

Cette semaine, il a donc fallu se contenter d’un purificateur d’air… et d’un Redmi Note 3 et d’une Mi Pad 2. Deux appareils non moins intéressants, puisque la tablette, jolie au demeurant, tourne sous Android ou Windows, et s’appuie sur une puce Intel. Une cousine de l’iPad accompagnée d’un Redmi Note 3 doté d’un lecteur d’empreintes digitales dorsal. Des produits intéressants à se mettre sous la dent en attendant le Mi 5, donc.

OnePlus, pointé du doigt pour son câble USB type-C, réagit enfin

oneplus-2-micro-usb-type-c

Et il était temps. OnePlus était, la semaine dernière, pointé du doigt par un ingénieur de Google. Ce dernier déconseillait d’utiliser le câble USB type-C avec un téléphone autre que le OnePlus 2. En cause, la possibilité qu’il cause des dommages à des téléphones supportant la charge rapide, qui n’est pas autorisée par le OnePlus 2. Après quelques jours de silence, Carl Pei a fini par lâcher quelques mots au sujet de la polémique, avouant à demi-mot être parfaitement conscient du souci rencontré par l’alliance de son câble et de téléphones concurrents. Avec la langue de bois en prime : « nous ne pouvons pas garantir la pleine compatibilité avec ces produits », a-t-il ainsi expliqué. Petit geste tout de même, la marque a annoncé son intention de rembourser ses clients qui auraient acheté le câble incriminé pour l’utiliser avec un autre téléphone.

moto-x-force-2

On sent que Noël approche, à voir l’empressement des constructeurs à présenter leurs derniers téléphones. Après Huawei et Xiaomi, Motorola a officiellement lancé en France et en Europe un Moto X Force déjà montré quelques semaines plus tôt aux USA, sous le nom de Droid Turbo 2. C’est ici le modèle le plus onéreux de la marque – 699 euros tout de même – mais aussi l’un des plus intéressants. Car outre sa fiche technique à la pointe du moment (ou presque) on y trouve un écran QHD de 5,4 pouces, un SoC Snapdragon 810, 3 Go de RAM et un appareil photo de 21 mégapixels. L’appareil mise sur une grosse batterie, sur de la charge rapide… et sur un écran ultra-solide. Nous testerons le téléphone plus avant dans les jours à venir, mais pour l’heure, et après quelques jetés particulièrement artistiques, nous pouvons confirmer que la technologie multicouche employée par Motorola est séduisante. Et un téléphone dont l’écran ne se brisera pas au moindre choc, ça nous plaît.

À lire : Note prise en main du Moto X Force

Les premiers pas de CyanogenMod 13 sont réservés aux Nexus

cyanogenmod_13

Des portages officieux en tous sens, l’arrivée des premières nightlies et enfin un portage sur les Nexus 5X et Nexus 6P : on ne chôme pas chez Cyanogen Inc., dont les ambitions affichées imposent un rythme de travail soutenu. C’est donc sur les derniers Nexus de Google que les premiers portages officiels ont été réalisés, apportant un CM basé sur Marshmallow, mais dans une version bêta encore trop peu stable pour être installée sur un téléphone principal. En tout cas, on peut espérer que l’équipe tienne plus ou moins ses délais, et parvienne à proposer plus largement CM13 avant Noël. Le compte à rebours est lancé.

À lire : Tout savoir sur CyanogenMod 13

Quand une montre disparaît, une autre se présente

LG-Watch-Urbane-2nd-Edition-01

La disparue, c’est bien sûr la version LTE de la Watch Urbane 2nd Generation. La montre, pourtant en cours de test dans les rédactions américaines, avait dû il y a quelques jours être reprise aux journalistes qui l’utilisaient, pour cause de soucis techniques nécessitant de repousser sa commercialisation. On en a appris un peu plus ces derniers jours, puisque LG a expliqué qu’il s’agissait de problèmes touchant l’écran de l’appareil, et empêchant sa bonne utilisation. De quoi contraindre LG à supprimer sa montre du marché, sans que l’on sache si elle sera un jour de retour. Ce qui est sûr, c’est qu’elle sera proposée en version 3G en France en début d’année prochaine.

Dans le même temps, Fossil a tenu ses promesses puisque sa première montre sous Android Wear, la Q Founder, est désormais disponible. Vendue à 300 euros, elle est animée par une puce Intel, quand la majorité de ses concurrentes lui préfèrent Qualcomm, et arbore un design élégant.