C’est une semaine pas tout à fait évidente pour Google qui s’achève, du moins en termes juridiques, et malgré ses bons résultats financiers. Retour sur une semaine où, heureusement, il a été également question d’innovations techniques encourageantes.

Google dans le collimateur de la Commission européenne

Commission européenne

La Commission européenne, on le sait déjà, a à cœur de surveiller les agissements de Google. Cela passe par son moteur de recherches, déjà épinglé, mais aussi par son système d’exploitation mobile. En début de semaine, on apprenait ainsi que la Commission avait l’intention d’examiner notamment les rapports entre Mountain View et les constructeurs comme les opérateurs, et de vérifier le statut des applications préinstallées sur les terminaux mobiles. En cours de semaine, elle a poursuivi sur cette voie en publiant les conclusions de son enquête préliminaire ainsi que ses griefs à l’encontre de Google. Pour l’heure, elle conclut à l’abus de position dominante en Europe, et compte poursuivre son enquête dans les mois à venir.

Presque la dernière ligne droit pour le Moto G4

motorola moto g4 leak

Les rumeurs et fuites d’images se sont multipliées tout au long de la semaine, montrant un certain Moto G4, voire sa déclinaison Plus. Une chose est sûre aujourd’hui : ce smartphone sera officialisé le 9 juin prochain, puisque le CEO de Lenovo en personne a confirmé cette date.

Si l’on en croit les bruits de couloir qui circulent actuellement, non seulement le Moto G4 ferait de nets efforts en termes de design, mais il intégrerait, dans sa version Plus, un capteur d’empreintes digitales. Il serait en outre doté d’un écran de 5,5 pouces ainsi que d’un appareil photo de 13 mégapixels au moins. Nul doute que le reste de ses caractéristiques ne tardera pas à se faire connaître.

6 Go de RAM et de l'USB Type-C audio, la nouvelle norme

zuk-Z2-pro-4

Quelques présentations de smartphones ont eu lieu cette semaine, même si la vague des « grands » constructeurs est déjà passée. Elles inaugurent notamment quelques évolutions techniques à venir dans les prochains mois, jouant de la course aux records. C’est notamment le cas des 6 Go de mémoire vive intégrés au ZUK Z2 Pro dans sa version la plus généreuse, et qui devrait, à en croire sa fiche technique, être commercialisé d’ici quelques mois en Europe.

Autre smartphone, autre norme. L’USB Type-C audio commence à voir son standard se définir clairement, et un premier terminal le met déjà à profit. Il s’agit d’un modèle de LeEco que l’on ne verra probablement jamais dans nos contrées, mais qui fait figure de précurseur dans l’intégration de technologies qui risquent bien de se démocratiser d’ici peu.

Android N se prépare à la réalité virtuelle et aux écrans Force Touch

android N

Android N se laisse certes tester sur un terminal hors Nexus, ce qui est déjà une bonne nouvelle en soi, mais ce n’est pas le plus intéressant du moment. La Developer Preview 2 de la prochaine version de l’OS commence à livrer quelques-uns de ses secrets, notamment dans le domaine des compatibilités techniques. Cela concerne précisément les écrans Force Touch (ou Press Touch, ou 3D Touch selon les appellations) qui seront donc supportés nativement par Android N. Cela évitera donc la prolifération de SDK propres à différents constructeurs.

Et ce n’est pas tout. Même si l’on ne sait pas vraiment ce que mijote Google, une chose est sûre : Android N recèle un menu dédié à la réalité virtuelle. On sait que Google travaille activement sur ce domaine, et il ne reste plus qu’à attendre la Google I/O pour, très certainement, savoir de quoi il retourne.

Counter Strike sur Android, enfin !

counter strike 1-6 android 3

Une bonne nouvelle à l’attention des gamers mobiles, puisque Counter Strike bénéficie d’un portage de sa version 1.6 sur Android. C’est un développeur russe qui s’est attelé à la tâche, portant le titre des années 2000 sur les mobiles, sans modification du jeu original. Il n’est pas tout à fait évident de l’installer, mais le titre est jouable, est c’est bien le principal. Avouons-le tout de même : avec ses contrôles tactiles, Counter Strike 1.6 est moins facile à prendre en main qu’avec un clavier et une souris…