Le mois d’avril se termine en fanfare, avec une actualité économique qui se bouscule. Des résultats financiers parfois surprenants, la création d’un groupe médias, le rachat d’une entreprise dédiée aux objets connectés : au rayon de l’économie de la tech, la semaine a été riche. Voici les informations qu’il ne fallait pas manquer.

 

Du changement dans le classement des vendeurs de smartphones

Apple-Android

La semaine a été plutôt agitée pour les constructeurs de smartphone, puisqu’elle a été celle de la publication de leurs résultats financiers pour le premier trimestre 2016. Chez Samsung, lesdits résultats ont été meilleurs qu’espéré, tandis que LG comme Sony sont davantage à la peine. Quant à Apple, s’il conserve sa deuxième place sur le podium, il voit pour la première fois sa croissance reculer, ce qui inquiète les analystes.

Le classement des vendeurs de smartphones a quant à lui bougé. Si Le trio de tête se maintient, avec Samsung à la première place, Apple à la seconde, et Huawei sur la troisième marche du podium, qu’il ne semble plus décidé à quitter, les quatrième et cinquième larrons qu’étaient Xiaomi et Lenovo ont cédé la place à d’autres marques chinoises. Ce sont en effet Oppo et Vivo qui ont pris leur rang, témoignant de leur montée en puissance soulignée l’an dernier. Lenovo, quant à lui, prépare sa riposte avec un repositionnement de ses marques Vibe et Moto, mais surtout le lancement d’un premier smartphone Lenovo en Europe, le K5. On terminera en soulignant que cette étude évoque le nombre de ventes, mais pas les marges réalisées par les différents constructeurs sur les appareils vendus…

Le futur des Nexus se précise

Nexus 9

La sphère Android est actuellement dans l’attente de la Google I/O, prévue dans quelques semaines. La conférence sera l’occasion de découvrir Android N, la prochaine mouture de l’OS, que l’on espère intégrée à de nouveaux appareils Nexus. On constate qu’en attendant, les indices se multiplient. La Nexus 9 de HTC a ainsi disparu du Play Store, si bien qu’il ne reste plus que la Pixel C pour représenter ce type de produits, de même que la Moto 360 Sport de Motorola. Les promotions sont en outre nombreuses sur les smartphones Nexus, comme pour en écouler les stocks.

Mais à qui donc devra-t-on les prochains Nexus ? Sur ce point, les bruits de couloir vont bon train. Il est question de deux appareils conçus par HTC, déjà créateur de la Nexus 9. Des terminaux baptisés M1 et S1, dont on ne sait pour l’heure absolument rien. Pas sûr que la Google /O nous en apprenne plus, puisque Google présente généralement ses produits à l’automne.

Cap sur les médias chez SFR

sfr

L’information avait été éventée une journée avant la conférence de SFR, organisée le 27 avril dernier, puisqu’un édito publié dans Libération avait confirmé le passage d’Altice Médias sous l’ombrelle SFR. Une filiale d’Altice est dont entrée en négociation exclusive avec une autre de ses filiales pour sa session, pour un coût de 600 millions d’euros. SFR va ainsi racheter 49 % de NextRadioTV, qui inclut notamment BFM TV.

Concrètement, ce changement aura pour conséquence la construction d’un groupe mêlant télécoms et médias, via notamment la création de nouvelles chaînes de TV dédiées en partie au sport, SFR Sport 1, 2, 3 et 4K, dont les contenus seront diffusés logiquement en 4K. Des contenus originaux de type séries TV sont également prévus, de  même que le lancement d’une application permettant d’accéder – moyennant finance pour les non-abonnés SFR – aux titres de presse du groupe. Côté mobile, SFR a au passage apporté quelques modifications à ses offres, mais sans en augmenter le prix.

Nokia s'offre Withings

07892787-photo-withings-activite-pop

Si l’achat ne surprend pas tellement, compte tenu de la stratégie de Nokia, son objet, lui, n’était pas particulièrement attendu. La firme finlandaise, qui a conservé son activité réseau lors de la vente de sa branche mobile à Microsoft, développe depuis quelques mois sa branche dédiée aux objets connectés, et notamment en lien avec la santé. C’est donc dans ce cadre que Nokia met la main sur Withings, l’entreprise française spécialisée à la fois dans les trackers d’activités (les Withings Activité et Activité Pop, et plus récemment, le Withings Go) et dans les appareils liés à la santé. Au CES de janvier dernier, la marque hexagonale présentait ainsi son Thermo, un thermomètre connecté venant rejoindre une gamme de pèse-personne et autres tensiomètres.

Deux points sont toutefois à retenir : malgré sa notoriété, Withings ne serait rachetée « que » 170 millions d’euros, quand un Misfit a été racheté 241 millions d’euros par Fossil en fin d’année dernière. Et c’est aussi l’un des fers de lance de la French Tech qui s’en va.

Twitter et son client Fenix, le feuilleton

Fenix-for-Twitter

Les clients Twitter et le réseau social à l’oiseau bleu, cela a toujours été une histoire compliquée. Il faut dire qu’afin de préserver ses revenus publicitaires, Twitter – qui ne parvient toujours pas à être rentable – limite le nombre d’inscriptions autorisées aux clients dédiés à son service. Certains sont d’ailleurs passés de vie à trépas pour cette même raison, et l’on a cru, en début de semaine, que Fenix suivrait le même chemin. L’application avait épuisé ses « crédits » (les tokens) accordés par Twitter, et avait dont supprimé son application du Play Store, n’en autorisant l’usage qu’à ses utilisateurs déjà inscrits.

Retournement de situation toutefois en fin de semaine, puisque Fenix est revenu sur le Play Store, suite à des discussions – ou devrait-on parler de négociations ? – avec Twitter. L’app a fait son retour sur le portail de Google, confirmant avoir reçu de nouveaux tokens. On ignore s’ils sont en nombre illimité, et il n’est pas exclu de voir l’app à nouveau supprimée du Play Store.

Où l'on reparle du rapprochement de Chrome OS et d'Android

google-play-store-chrome-os

Chrome OS reste discret depuis l’an dernier, bien peu de produits – hormis peut-être le Chromebook 13 haut de gamme de HP – et les bruits de couloir, démentis à maintes reprises par Google, veulent depuis des mois que le rapprochement de Chrome OS et d’Android soit en marche. Ce qui ne semble désormais plus si farfelu, puisque la mention de la possibilité de lancer des applications Android sur un Chromebook s’est laissé entrevoir chez certains utilisateurs, de même que des mentions du Play Store dans le code source de Chrome OS.

De là à penser que Google travaille sur le portage du Play Store sur Chrome OS, il n’y a qu’un pas. On devrait en savoir plus sur tout cela d’ici quelques semaines, puisque Mountain View tiendra ce mois-ci sa traditionnelle Google I/O, où il sera probablement question d’Android N, d’Android Wear… et de Chrome OS.