Si en général, le mois de mai, truffé de ponts, est celui d’une certaine accalmie dans l’actualité, cette année 2016 contredit nettement cette habitude. Entre les annonces à prévoir dans les semaines à venir, chez Lenovo-Motorola ou chez OnePlus, le nouveau drone de Xiaomi et le changement de cap de Microsoft dans ses activités mobiles, ces derniers jours ont été riches en actualités. Voici quelques informations à retenir de la semaine écoulée.

Xiaomi a désormais son propre drone

Xiaomi Mi Drone

Quels produits Xiaomi ne produit-il pas ? Smartphones, tablettes, déshumidificateurs d’air, télévisions et autres lampes figurent au catalogue de la marque chinoise. Toutefois, elle ne comptait aucun drone, du moins jusqu’à cette semaine. L’appareil se présente sous la forme d’un quadricoptère, à la manière des modèles de DJI, doté d’une caméra placée sur une nacelle stabilisée et d’une manette accueillant un smartphone. Le drone promet une autonomie de près d’une demi-heure, peut s’éloigner jusqu’à 3 km et, dans sa version la plus perfectionnée, peut filmer en 4K. Malgré une petite polémique autour de sa vidéo promotionnelle, il faut lui reconnaître un atout : ce Mi Drone coûte beaucoup moins cher que ses concurrents, avec un prix de départ situé autour de 350 euros.

La presque fin de Windows 10 Mobile

Windows Cube, Paris

Windows Cube, Paris

Microsoft et le mobile, c’est une histoire complexe, qui ne s’est pas arrangée depuis le rachat de la division mobile de Nokia, en 2014. Malgré le passage à un OS plus proche de Windows, l’arrivée de Cortana et du mode Continuum, les dernières études montrent que la firme américaine compte pour moins d’un pour cent du marché actuel de la téléphonie.

Après avoir cédé sa division feature phones à une branche de Foxconn, Microsoft a annoncé cette semaine une restructuration de sa branche mobile. La marque tient à confirmer son implication dans le monde du smartphone, mais force est de constater qu’en licenciant plus de 1800 personnes, c’est un net désengagement qui se profile ici.

Les modules du Lenovo Moto Z

motomods leak moto z

Il faut croire que l’aspect modulaire a la cote chez les smartphones en ce moment. Entre le projet Ara qui réapparaît et les modules du LG G5, voici que se profilent les éléments qui devraient accompagner le futur haut de gamme de l’ex-Motorola, le Moto Z. Le smartphone est attendu le 9 juin prochain, lors d’une conférence organisée à San Francisco, et qui sera l’occasion de dévoiler le premier smartphone dédié au Projet Tango.

On sait déjà à peu près à quoi ressemblera le Moto Z – design fin, vitré, avec des connecteurs au dos – et l’on entrevoit désormais ce à quoi ressembleront les modules auxquels il sera associé. Baptisés MotoMods, ils devraient consister au moins en un grip photo contenant très probablement une batterie additionnelle, et ce seraient six modules au total que l’on devrait découvrir.

Le OnePlus 3, encore lui

oneplus-3-banniere

Il sera présenté dans une quinzaine de jours, c’est désormais presque une certitude, un responsable de la marque ayant laissé filtrer une date. Le OnePlus 3, particulièrement attendu chez les fans de la marque, sera donc officialisé lors d’une conférence en réalité virtuelle et, pour mieux créer l’attente (et vider ses stocks), OnePlus a profité de la semaine de baisser le prix de ses smartphones actuellement disponibles.

Côté caractéristiques, le OnePlus 3 n’a plus grand-chose à cacher, d’autant qu’il a fait un détour par la TENAA. L’occasion de confirmer son écran Full HD de 5,5 pouces (AMOLED), son Snapdragon 820 et ses 4 Go de RAM. Une belle fiche technique, en somme, que l’on espère assortie d’un prix abordable.

À lire : Tout ce que l'on sait du OnePlus 3

Samsung et Android Wear, l'histoire continue... peut-être

gear-live-specs

Alors qu’Android Wear continue d’évoluer – sa version 2.0 a été présentée lors de la Google I/O 2016, l’intérêt que lui vous Samsung reste douteux. On n’a en effet plus vu le Coréen sur la plateforme depuis sa Gear Live, datant de 2014, quand il a multiplié – logiquement – les produits sous son OS maison, Tizen.

Cela a suffi pour qu’une interview de Fast Company laisse entendre que Samsung ne compte plus sortir de montres sous Android Wear. Le Coréen a toutefois rapidement réagi, indiquant n’avoir « pas changé [son]implication pour aucune des plateformes » qu’il utilise. Celle que constitue Android Wear n’ayant pas été utilisée depuis deux ans, on peut douter qu’elle le soit à nouveau.

Questions de 4G

antenne 4G

Cette semaine était celle des évolutions en matière de réseaux mobiles. Alors que l’ARCEP impose aux opérateurs de modifier leurs contrats de mutualisation, ou plutôt de les limiter, l’heure est aux tests chez les uns et les autres. On a ainsi vu Bouygues Telecom tester un débit de 1,1 Gbps, nettement supérieur aux débits proposés dans ses offres commerciales actuelles, en partenariat avec Huawei : de quoi espérer une véritable accélération dans les années à venir.

Quant à SFR, il vient d’ouvrir son réseau Ultra Haut Débit mobile, qu’il promet capable d’atteindre des débits trois fois plus rapides que la 4G actuellement disponible. Pour l’heure, ce réseau est limité à quelques rares villes françaises.