Le si prometteur Samsung Galaxy Tab qui devrait arriver aux États-Unis en Octobre ou Novembre semble accumuler les points négatifs juste avant sa sortie. Plus de version 4G comme on pouvait l’espérer chez Sprint, obligation de s’engager pour 2 ans chez l’opérateur téléphonique, seulement 2Go de stockage, pas de possibilité de passer un appel téléphonique… Si en plus on ajoute les dernières déclarations de Google concernant la version actuelle d’Android qui ne serait pas adaptée aux tablettes… la sortie du Galaxy Tab risque d’être compliquée.

Alors que tout le monde attendait le Samsung Galaxy Tab comme un véritable concurrent de l’Ipad, on commence un peu à déchanter outre-atlantique. Pourtant cela avait bien commencé. Samsung avait annoncé que sa tablette serait en vente chez les 4 grands opérateurs américains Sprint, Verizon, T-Mobile et l’opérateur historique et unique d’Apple AT&T. Tout le monde se réjouissait de voir que Samsung ne reproduisait pas les mêmes erreurs qu’Apple. Mais c’était peut-être un peu vite parlé. Les reproches commencent à pleuvoir.

  • Le prix et l’abonnement. Même si Samsung n’a pas encore communiqué sur les prix de sa tablette aux États Unis, différentes sources annoncent le Galaxy Tab à des prix allant de 200$ à 300$ avec un engagement de 2 ans chez les opérateurs ! Le modèle pourrait être vendu sans contrat mais aux alentours de 700$ ce qui refroidit vite dans les deux cas.
  • On pouvait espérer une version 4G chez Sprint mais Samsung a officiellement annoncé qu’il n’y aurait que des versions 3G.
  • La version 3G/wifi sera la première à être mise en vente. Une version Wifi uniquement pourrait sortir dans un deuxième temps, mais sans réellement savoir quand.
  • Samsung a également précisé que le Galaxy Tab embarquerait 2Go de mémoire de stockage plus une carte de 16Go. On pourra la remplacer par une carte de 32Go. Où sont passés les modèles 16 et 32Go qui avaient été annoncés ?
  • Pour finir, la suppression sur le modèle américain de la possibilité de passer un appel téléphonique depuis sa tablette. Cela permettait de pouvoir se passer de son téléphone. Plus besoin d’avoir un ordinateur, une tablette et un smartphone, tout était dans un seul et unique objet. Pour éviter le ridicule il suffisait juste de se munir d’une petite oreillette bluetooth ;-). Mais pourquoi laisser cette fonction sur les modèles européens et l’enlever sur les versions US ???

Avec tous ses handicaps, Samsung arrivera-t-il à faire de son Galaxy Tab, le premier Ipad-killer ? c’était pourtant bien parti…