Un trentenaire a été arrêté pour une série d’attaques violentes à l’encontre de Google, à coup de cocktails Molotov par exemple.

google hq

 

C’est une affaire assez inhabituelle, à classer dans la rubrique « fait divers ». Un homme d’une trentaine d’années a été arrêté il y a quelques jours à la suite d’une série d’attaques perpétrées contre des biens de Google. Parmi ces attaques, on note un lancer de cocktail molotov sur un parking du quartier général de Google, le 19 mai, ou encore des tirs sur les bâtiments du Google Plex, brisant plusieurs vitres mais ne faisant aucun blessé, le 4 juin. Une de ces attaques repose plus sur l’imagination du bonhomme, qui a rempli un pistolet à eau d’essence, a aspergé une Google Street View Car, et y a mis le feu le 10 juin.

Calme depuis presque un mois, l’assaillant a tout de même été arrêté par la police le 30 juin dernier, son véhicule ayant été identifié sur tous les enregistrements vidéos des attaques. Lors de l’arrestation, les composants d’une bombe artisanale et un étui d’arme vide ont été retrouvés dans le véhicule.

Pour sa défense, l’homme a expliqué avoir attaqué les infrastructures de Google parce que la firme de Mountain View le surveillait, et que cela le rendait furieux. Pas sûr que ces explications fassent mouche devant un tribunal.