Mathieu CivelMathieu Civel est élève ingénieur à l’Ecole Centrale d’Electronique, à Paris, en deuxième année de cycle ingénieur. Actuellement en stage dans une grande entreprise française, il est spécialisé dans les Systèmes Embarqués. Il nous fait l’honneur de nous faire un retour sur l’installation réussie d’Android sur un tablet PC N810 de Nokia et de mettre à la disposition de tous les fichiers nécessaires à l’installation d’Android (noyau et système de fichiers).

Nous sommes très heureux de lui donner la parole sur FrAndroid :

Bien qu’Android ne soit actuellement disponible que sous la forme d’un SDK, où l’on peut le voir tourner sur l’émulateur fourni, quelques impatients se sont amusés à le porter sur du vrai matériel.
J’ai testé l’installation de l’OS de Google sur l’internet tablet de Nokia, le N810.

L’installation

Le site elinux décrit la marche à suivre pour l’installation sur des processeurs OMAP (ARM Texas Instrument), que l’on trouve dans le Nokia.
Pour lancer Android il faut trois éléments :

  • Le noyau ou kernel linux
  • Le système de fichier
  • Les scripts de lancement

Le kernel est tout simplement construit à partir des sources officielles du noyau linux 2.6.21. Il faut tout de même le configurer à l’aide d’un patch Android fourni par la communauté et le cross-compiler avec un compilateur ARM.
La partie commence à être intéressante avec l’obtention du système de fichier. Il n’est en effet pas possible de l’obtenir directement à partir des fichiers présents dans le répertoire du SDK. L’astuce consiste donc à lancer l’émulateur en mode débogage, à installer un shell tiers afin de copier le système dans un espace extérieur (ici une image d’une SDcard).
Une fois ceci effectué, c’est presque gagné. Prenez une Mini SD Card, formatez la en ext2, copiez-y le système de fichier fraichement extrait, ajoutez y selon l’humeur quelques applications Android en .apk, et n’oubliez pas de rajouter les scripts de lancement (un dans la sdcard et un autre dans la racine du Nokia, via SSH).

Et l’on obtient…

Premières impressions

Un Nokia avec deux OS !

En effet la SDcard et les scripts permettent de passer de Maemo, l’OS de base (avec noyau Linux aussi), à Android.

Ce qui marche sous Android :

  • Le touchscreen
  • Le Wifi
  • Le GPS
  • Le lancement des applications tierces ou de base
  • Le joystick et les boutons
  • Une partie du clavier (querty, mais vous pouvez éditer le fichier querty.ty)

Ce qui ne marche pas :

  • La gestion de la batterie
  • Les touches Fn du clavier (donc pas de chiffres)

Ce qui marche moyennement :

  • La réactivité. Installer le système de fichier sur une SDcard rend les réponses un peu lentes.

Quelques screenshots

N810 android 1
L’interface de démarrage
N810 android 2
Le navigateur
N810 android 3
Le menu des applications
N810 android 4
Une des démos de l’API, le cube OpenGL
N810 android 5
MoonLander

Conclusion

A moins que vous ayez envie de vous amuser à installer Android sur votre hardware, ou que vous souhaitiez frimer devant vos amis, il est conseillé d’attendre une sortie plus officielle de l’OS, comme le HTC Dream. En attendant il reste encore de quoi s’amuser avec le SDK.

Fichier joint
Une archive avec le kernel compilé, le système de fichier, les scripts et le readme.