One Laptop Per Child (Un Portable Par Enfant – OLPC) est un projet réalisé par des enseignants du MIT et financé par des grandes entreprises.

Créé en 2005, cette association a pour but de produire un ordinateur pour les enfants des pays défavorisés, à moins de 100$.

Pour cela, de nombreux industriels ont soutenu financièrement le projet, comme Google, AMD, Marvell, Red Hat… en donnant chacun 2 millions de dollars.

Mais lors du lancement du 1er portable en 2007, nommé XO-1, la barrière du prix n’a pas pu être respectée, en atteignant 200$.

Cet ordinateur se caractérise par l’absence de disque dur, remplacé par une mémoire flash et des caractéristiques techniques moyennes.

Selon les estimations, il s’en serait vendu environ 1 500 000 ordinateurs depuis 2007.

En Mai 2008, XO-2 est annoncé et devait être disponible pour 75$ (difficile à imaginer sachant que le prix du X0-1 avait doublé), mais a finalement été annulé.

Toutefois, le projet n’est pas mort, car le XO-3 a été annoncé et serait un tablet PC, pour environ 100$ et disponible en 2012.

C’est ici que notre plateforme favorite entre en jeu.

En effet, Marvell, qui produit des semi-conducteurs, vient de rajouter 5,6 millions de dollars au projet, afin qu’il utilise ses puces.

Le système d’exploitation choisi pour le XO-3 est Android, qui est suffisamment léger et complet, pour répondre aux exigences.

Android s’ouvre de plus en plus vers des applications de bureautique, comme un traitement de texte, via Google Docs (cf. notre news) et serait donc parfait pour cette utilisation.

La tablette aura par conséquent besoin de ressources matérielles moins performantes car les applications seront (pour la plupart) dans le cloud.

C’est sur cette note positive, que l’on peut s’attendre à voir un prototype lors du Consumer Electronics Show à Las Vegas, en Janvier.

Source : Talk Android