Il y a quelques minutes, Sony a annoncé son Internet TV. Elle sera disponible en pré-commande dès ce week-end sur le magasin en ligne Sony Style et à partir du 24 octobre chez BestBuy.

Comme nous l’avions déjà vu dans une vidéo de présentation, la Sony Internet TV intègre nativement la Google TV, il n’y a pas besoin de box supplémentaire.

Elle possède également quelques applications pré-installées telles que
: Le navigateur web Chrome, le client Twitter, YouTube, Pandora ou encore Napster. Pour plus d’informations, je vous invite à consulter le live d’Engadget qui était sur place lors de la conférence.

Quelques caractéristiques :

  • Support Google TV intégré
  • Ecran LED-LCD Full HD 1080P avec CCFL (Cold Cathod Fluorescent Lamp)
  • La transparence des recherches depuis les menus contextuels
  • Mode Dual-View : Regardez la télévision en même temps que vous surfez
  • Les mises à jour sont proposées directement en OTA (Over The Air)
  • Téléchargement d’applications sur l’Android Market (disponible début 2011)
  • Vitesse de traitement accrue avec le processeur Intel Atom
  • Télécommande avec clavier QWERTY et trackpad
  • Compatibilité avec les smartphones Android (les premiers dans le courant de l’automne)
  • Intégration du Wi-Fi, quatre entrées HDMI et quatre entrées USB

Plus tôt ces jours-ci, nous vous annoncions des prix démesurés, il n’en est rien puisque qu’ils ont été revus à la baisse.

Comme précédemment cité, elle se divise en 4 modèles différents, soit :

  • NSX-24GT1 à 599 dollars (~430 euros) – lien BestBuy
  • NSX-32GT1 à 799,99 dollars (~575 euros) – lien BestBuy
  • NSX-40GT1 à 999,99 dollars (~715 euros) – lien BestBuy
  • NSX-46GT1 à 1399,99 dollars (~1005 euros) – lien BestBuy

Pour l’instant, avec les services proposés par la Google TV, elle  cible clairement le marché Américain mais la donne pourrait changer dans les mois à venir. Elle pourrait même être compatible chez nous avec un convertisseur de prise, mais vous allez dire « Quelle est l’utilité actuellement? » Et c’est vrai que le profit ne serait pas à notre plein avantage.

Il faut lui laisser le temps de se développer et faire ses preuves, afin que d’autres s’y intéressent et se lancent dans la partie. Une fois quelques points avancés, comme par exemple la future intégration de l’Android Market, je ne doute pas que les partenariats se multiplieront à vitesse grand V.

Ne manquez pas le portail dédié à la Sony Internet TV.