Adobe vient d’atteindre le million de téléchargements avec Flash Player 10.1 sur Android.

L’arrivée de Flash Player a fait grand bruit sur la scène mobile internationale. La décision ferme d’Apple de ne pas vouloir cette technologie sur iOS a fait couler beaucoup d’encre (virtuelle), alors qu’Android l’a accueilli à bras ouverts.

Depuis son arrivée sur Android les avis sont partagés entre ceux ravis de disposer de ce lecteur, d’autres qui n’y trouvent que peu d’intérêt, et enfin, ceux qui trouvent qu’il ralentit trop la navigation.

Mais Adobe peut tout de même se réjouir d’avoir atteint, en moins de 5 mois, le million de téléchargements.

Mais il reste encore beaucoup de travail pour le géant. D’une part la plateforme a été vulnérable à des failles critiques. D’autres part, de nombreux sites ne sont pas compatibles (Disney.com, ainsi que des sites de jeux en ligne comme proAddictingGames.com).

ZDNet a contacté la directrice technique chez Adobe, Anup Murarka, afin d’avoir une explication.Pour elle, cela ne vient pas de Flash à proprement parler, mais bien des sites. Pour Disney.com, le site cherche quel navigateur vient d’ouvrir la page, et s’il s’agit d’un navigateur mobile, il affiche alors une page sans vidéo.

Adobe dispose d’une équipe afin d’aider les sites à être compatibles, mais le travail est long et laborieux.

Pour l’instant ce problème n’est pas très important, mais la venue des nouvelles tablettes va changer la donne. Samsung avec sa Galaxy Tab communique énormément autour des capacités à vivre une réelle expérience Web. Or si les sites s’affichent en mode dégradé, les tablettes vont perdre de leur intérêt.

En parallèle de Flash, Adobe vient de lancer Air qui pourrait à son tour devenir un élément marketing d’Android.

Source : ZDNet