Il y a plusieurs semaines la société française Flexycore nous a accordé une entrevue. Bien que connue pour son outil de développement d’application iPhone en Java, Flexycore a réalisé plusieurs produits pour Android orienté « performances ». Après DroidBooster destiné à être intégré directement dans les ROM pour une accélération des traitements, ils ont lancé l’outil de benchmarking CaffeineMark, en collaboration avec Pendragone Software, destiné à tester, non pas les performances matérielles mais les performances de la machine virtuelle Dalvik.
Entretien avec Gilbert Cabilic, CEO de Flexycore,  société « reine » des performances Android…
FrAndroid : Bonjour, comment présenteriez-vous Flexycore en quelques mots.

Flexycore : FlexyCore est une jeune société Rennaise. Elle conçoit et fournit des solutions systèmes logicielles pour l’exécution de code Java pour les environnements mobiles.

Frandroid : La société Flexycore s’est faite connaître par sa solution iSpectrum permettant le développement d’applications iPhone utilisant du code Java, puis par des produits dédiés aux performances Android : droidBooster et plus récemment CaffeineMark. Est-ce pour vous un revirement stratégique (iPhone vers Android) ou une complémentarité de votre offre ?

Flexycore : FlexyCore s’est positionnée dès le début sur le marché des Smartphones en proposant initialement iSpectrum, notre SDK Java pour iPhone. C’est donc logiquement que nous avons conçu une solution pour Android : droidBooster. Concernant CaffeineMark  ainsi que notre base de données de benchmark, ces activités rentrent dans le périmètre du produit droidBooster afin de bien connaître les niveaux de performance des systèmes Android actuels.

FrAndroid : Pour en revenir à Android, il semble que vous vous soyez concentré sur la partie performances d’Android. Etait-ce parce que vous trouviez la plateforme décevante ?

Flexycore : La performance des systèmes Android a été améliorée ces derniers mois grâce à l’utilisation de plateforme matérielle haut de gamme disposant d’une importante ressource processeur et à l’introduction de FroYo. Malgré tout, même si la performance du haut de gamme continue de s’améliorer très légèrement, les performances restent limitées pour le milieu et bas de gamme. De ce fait, la performance est l’un des moyens nécessaire à Android pour continuer à augmenter sa diffusion car elle permet aux fabricants de se démarquer.

FrAndroid : Vous aviez proposé aux utilisateurs de matériels Android de tester votre application DroidBooster permettant notamment de prouver que vous aviez une solution pour améliorer de manière significative les performances de la machine Dalvik. Les résultats que vous avez obtenu ont validé que vous accélériez la performance d’Android 2.1 d’un rapport 12 (12 fois plus vite). Deux questions : cela est-il encore vrai sur Froyo (Android 2.2) ? Pensez-vous que DroidBooster sera un jour mis en place dans nos androphones ?

Flexycore : Notre premier benchmark « droidBooster » nous a fournit un excellent indicateur qui nous a permis de figer les bases technologiques de notre solution. Les derniers benchmarks que nous avons menés à ce jour permettent de montrer que notre produit droidBooster finalisé accélère ~x10 un Eclair 2.1 et ~x3 un FroYo 2.2 pour une plateforme haut de gamme.  Aussi nous travaillons à la commercialisation de droidBooster pour l’introduire dans les androphones et permettre à Android de disposer d’une haute performance.

FrAndroid : Récemment, vous nous avez livré un outil de benchmark dédié à la machine virtuelle Dalvik Caffeine Mark. Cet outil semble avoir plu à beaucoup de nos lecteurs et vous proposez un vrai outil de comparaison via l’application ou depuis votre site web. Pourquoi autant d’obsession autour de la performance ?

Flexycore : Dès lors que l’on fournit une solution d’amélioration de performance, il est nécessaire d’avoir une base de comparaison de benchmark pour discuter de choses concrètes. Aussi nous avions besoin de connaître où en était la performance des téléphones actuels. Bien que d’autres benchmarks existent, nous voulions pouvoir analyser les résultats que ce soit par téléphone, par système Android (Eclair, FroYo, …), ou par plateformes matérielles, processeur et fréquences. En échange de nous fournir les résultats de benchmark, nous permettons à la communauté Android d’accéder librement à cette base. Nous espérons que vos lecteurs trouveront un moyen utile et complémentaire leur permettant de mieux connaître les androphones.
Par ailleurs, nous recevons des résultats réalisés sur des ROMs Android non officielles et nous avons étendu notre base pour gérer ces ROMs alternatives et permettre à la communauté des développeurs Android de montrer ce dont ils sont capables de faire.
Enfin, aujourd’hui nous avons publié sur le market « CaffeineMark Labs » pour les systèmes Android Eclair 2.1. Cette version de CaffeineMark  a été droidboostée par notre dernière version de produit. Elle nous permettra d’avoir les résultats de performance que nous obtenons avec droidBooster sur CaffeineMark sur les téléphones existants.

Frandroid : Pouvez-vous nous décrire en quelques lignes, ce qui est testé par CaffeineMark ?

Flexycore : CaffeineMark permet d’évaluer la performance  des fonctions élémentaires de la machine virtuelle Dalvik (logique, méthodes, champs, …). Ce benchmark a été écrit par la société Pendragon Software et a été abondamment utilisé pour évaluer la performance des machines  Java mobiles.

FrAndroid : D’une manière générale, vous qui connaissez bien les plate-formes iPhone et Android : quel kit de développement vous semble le plus pratique ?

Flexycore : Au sein de FlexyCore nous développons quasiment tout en Java. C’est pourquoi il nous a paru important de fournir iSpectrum, notre SDK Java pour iPhone, pour ne pas avoir à apprendre l’Objective C et XCode.  iSpectrum et le SDK Android sont aussi pratiquent l’un que l’autre.

FrAndroid : Nous avons pour habitude, dans nos interviews, de laisser le mot de la fin à l’interviewé, alors c’est à vous …

Flextcore : Tout d’abord, merci pour cette interview. Nous tenons à remercier les personnes qui publient les résultats sur notre base et nous espérons que vos lecteurs apprécieront de pouvoir y accéder via notre site web, d’autres benchmarks devraient d’ailleurs être publiés dans les prochaines semaines.  Le monde du smartphone Android est palpitant et nous sommes heureux d’y apporter notre contribution. Quant à droidBooster, si des constructeurs d’androphones ou d’androtablets nous lisent, qu’ils n’hésitent pas à nous contacter!

**********

Je tiens à remercier Gilbert Cabilic et Yann Perrault de la société Flexycore  pour nous avoir autoriser à réaliser cette interview.

A ce jour, la base de données générée par Flexycore via l’application CaffeineMark permet de recenser 123 matériels différents, 18 marques et 99 roms différentes !