Steve Ballmer n’a pas usé des mots lorsqu’il a déclaré récemment : ”Notre licence déterminera ce que sera un netbook”. Microsoft qui ne chôme pas pendant les vacances prépare le lancement de Windows 7 pour la rentrée prochaine et les différentes versions du futur OS de Microsoft ont chacune une cible bien précise. Parmi elles, Windows 7 Starter est une réponse à la tendance netbook qui avait obligé Microsoft à vendre Windows XP à 15 dollars afin de sauver une belle part de marché in-extremis aux mains des distributions Linux. Maintenant que 99% des netbooks sont vendus avec Windows XP, Windows 7 Starter va devoir prendre le relais mais avec un prix bien plus élevé : plus de 50 dollars par licence OEM. En plus d’être plus cher, Windows 7 Starter est très limité : résolution limitée, taille de l’écran limitée (à 10,2 pouces), quantité de stockage sur le disque dur limitée, mémoire vive limitée (à 1 Go), fréquence du processeur limitée… et j’en passe et des meilleures.

Microsoft souhaite, ni plus ni moins, limiter le netbook à SA définition malgré le fait que l’on trouve maintenant des netbooks de plus de 11 pouces à des prix imbattables, et la récente arrivée de la gamme ION de NVidia qui promet même de la HD dans un netbook.

Coïncidence ou pas, Samsung vient d’annoncer le Samsung ND10, qui n’est ni moins qu’un NC10 vendu sans OS. Libre à l’utilisateur de rajouter le système d’exploitation de son choix, en évitant de payer une licence de Windows en plus. Selon moi, Microsoft va donc permettre de voir émerger ce qu’on avait pu observer avec les premiers netbooks : l’émergence de nouvelles distributions (Jolicloud, Moblin, Android, Google Chrome OS…), et l’offensive des distributions Linux actuelles (Mandriva, Ubuntu Remix Netbook…).

On attend au virage Android, avec des solution comme Live-Android qui va très bientôt débarquer en version 0.3.

Source : l’excellent Blogeee