Apple vient de répondre à Motorola en l’attaquant également pour violation de brevets.

Il y a un peu plus d’un mois, Microsoft attaquait Motorola pour violation de brevets sur son interface Motoblur.

Un peu échaudé, Motorola a alors décidé d’attaquer Apple pour son système de gestion des données sans-fil. Quasiment toute la gamme iOS et Mac était concernée.

Mais la firme de Cupertino ne pouvait pas se laisser faire et vient à son tour de répondre à l’entreprise, en intentant des poursuites sur la gestion du multitouch sur les terminaux Android.

En détails, elles portent sur :

  • Ecran multipoint
  • Ellipse de montage sur les surfaces multitouch : pour le suivi simultané de plusieurs doigts et les contacts de la paume de la main, le toucher
  • Le système de localisation basé sur les objets
  • L’écran tactile, l’interface utilisateur et les méthodes utilisées
  • Les méthodes et dispositifs pour l’affichage et l’accès aux informations sur le statut du téléphone et aux contrôles
  • Support d’éléments interactifs

Ce dépôt de plainte n’aura pas un effet immédiat. Si Motorola était reconnu coupable, il devrait soit modifier son interface, soit payer une somme importante à Apple.

Il faut également noter que Motorola vient de réaliser un trimestre financier record, bien au dessus des prévisions des analystes, depuis plus de 4 ans. Les ventes se sont élevées à 5,8 milliards de dollars (contre 5,4 au trimestre précédent) ; le revenu net a atteint 109 millions de dollars (contre 12). Les ventes de téléphones ont été de 3,8 millions d’unités, contre une estimation de 3,6 millions.

Cela pourrait donc expliquer, en partie, le geste d’Apple.

Source : Patently Apple