L’architecture NVidia Tegra 2 est un équivalent GeForce 6/7, et plus précisément une architecture dotée de plusieurs facettes, se complétant les unes aux autres pour former un tout.

Néanmoins, qui dit compatible avec le Tegra 2 ne veut pas forcément dire compatible avec les autres architectures. En termes de 3D, même si les dernières améliorations en date des puces graphiques PowerVR (Galaxy S) et de l’Adreno (Desire HD/Z) sont assez convaincantes, le Tegra 2 surpasse la majorité des solutions mobiles populaires actuelles.

Pourquoi ? C’est une solution qui propose un tout-en-un (ou SOC), soit un couple entre le processeur, le chipset graphique et audio qui permet une alliance parfaite entre les composants, permettant d’ajouter des possibilités comme : HDMI, APN 12 MP… mais aussi de supporter l’encodage vidéo au format 1080p sans souci, et tout cela à faible consommation.

Voici les spécifications matérielles :

  • Processeurs et sous-système de mémoire
  • Processeur dual-core ARM® Cortex-A9 MPCore™ jusqu’à 1 Ghz
  • Mémoire DDR2 32 bits LP-DDR2
  • Capacités graphiques NVIDIA à ultra-faible consommation
  • OpenGL ES 2.0
  • Pixel Shader programmable
  • Vertex et éclairage programmables
  • Performances graphiques doublées par rapport à la génération précédente de processeurs Tegra
  • Fonctions multimédia en Full HD
  • Décodage vidéo H.264/VC-1/MPEG-4 en 1080p
  • Encodage vidéo H.264 en 1080p
  • Support de formats audio multi-standards, dont AAC, AMR, WMA et MP3
  • Accélération optimisée de l’encodage et du décodage JPEG
  • Sorties TV NTSC/PAL
  • Traitement intégré du signal d’image
  • Support des capteurs numériques jusqu’à 12 mégapixels
  • Capacités d’imagerie avancées (AWB, AF, AE, etc.)
  • Sous-système d’affichage
  • Véritable support du bi-écran
  • Résolutions maximales supportées :
  • 1080p (1920×1080) avec la norme HDMI 1.3
  • WSXGA+ (1680×1050) avec les écrans LCD
  • UXGA (1600×1200) avec les écrans CR

Pour plus d’informations, consulter la liste complète des caractéristiques clés sur le site officiel.

Ce qui ne veut pas dire que les autres concurrents dans le secteur ne suivent pas l’évolution – bien au contraire ça fait de la compétition – mais avec un peu de retard. Et il faut avouer que dans le domaine du mobile, à l’heure actuelle, NVidia propose l’architecture la plus puissante.

Ce jeu se nomme Dungeon Defenders et est actuellement en déploiement et développement pour diverses plateformes : Playstation Network, Xbox Live Arcade, PC, iOS, et Android.

dd-dotaDu côté de Playstation, on ne s’inquiète pas trop, et on peut supposer sans trop se leurrer que l’optimisation des jeux sous Android sera à la hauteur. Quand on développe un tel androphone, on sait vers où on va, ou du moins nous l’espérons pour Sony Ericsson.

Quant à iOS, on sait tous que le système d’exploitation d’Apple est devenu populaire en partie grâce à ça, sans compter le nombre important des sociétés populaires présentes sur iOS.

Et s’il est vrai que les dernières générations de terminaux mobiles d’Apple (iPhone, iPod et iPad) se prêtent bien au jeu, en plus d’être soutenues par un processeur A4 à 1 GHz (semblable à l’Hummingbird), la partie graphique fait quand même le plus gros du boulot avec le PowerVR SGX 335.

Pour poursuivre sur le Xbox Live, cette possibilité – ou cet outil si vous préférerez – est également prévue pour les smartphones supportant le système d’exploitation Windows Phone 7.

Hélas, mes connaissances sur Xbox et Windows Phone 7 sont très restreintes, mais on sait que des jeux de qualités y existent et y sont très bien propulsés par la puissance qu’offre l’OS.

L’idée d’un Xbox Live est fort intéressante et apportera sans doute beaucoup à cet OS. On va même jusqu’à parler de synchronisation entre certains jeux Xbox pour y interagir directement depuis son mobile…

Bien que certains éléments restent encore très flous, il y a une concurrence féroce qui s’installe, et il est probable que cette diversité perdure encore longtemps.

Je pense que la liberté apportée sur Android laisse au système une longueur d’avance. Tant sur sa flexibilité que sur ses performances, avec un système aussi hybride et personnalisable, on peut s’attendre à de belles prouesses dans un futur proche.

De plus en plus de constructeurs s’y intéressent, comme par exemple : LG, Samsung, Motorola…

Que proposera la future architecture Tegra 3 ? Toutes les informations sont dans cet article. L’architecture actuelle est fiable, mais se limite seulement aux tablettes Android.

A en croire les récentes commandes des fabricants, on peut espérer voir des smartphones Android sous Tegra 2 début 2011. Pour suivre avec le Tegra 3 qui viendra prolonger la gamme sur le marché.

Et puis la liste des développeurs présents sur la plateforme laisse rêveur pour ce qui nous attend, et le récent déploiement du code source aussi !

Pour conclure, une vidéo des performances 3D avec Raging Thunder 2 du Tegra 2 sur le smartbook de Toshiba (d’ailleurs le test), et puis tous nos articles sur le sujet :

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

Article inspiré de AndroidandMe & NVidia.

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid