Samsung vient d’annoncer que depuis la sortie de sa tablette Galaxy Tab plus de 600 000 unités avaient été vendues.

La Samsung Galaxy Tab est en vente depuis le début du mois en France. La spécificité de cette tablette est de pouvoir être achetée directement chez un opérateur téléphonique, contrairement à l’iPad d’Apple. Cela permet à l’utilisateur de s’affranchir du prix élevé de Galaxy Tab à l’achat, qui se trouve autour des 699€. Selon les forfaits proposés le prix final de la tablette peut être supérieur à son prix nu, mais permet une facilité de paiement. Actuellement, elle est proposée dans une trentaine de pays.

En milieu de semaine, nous vous indiquions que la production de Samsung Galaxy Tab avait été diminuée de l’ordre de 50%, à cause d’une demande moins forte que prévue. Nous vous indiquions alors que la réponse de Samsung devrait arriver rapidement et c’est le cas : selon les dires du constructeur cette information serait totalement erronée, car l’entreprise aurait vendu près de 600 000 unités, dont 30 000 uniquement sur le sol coréen (du sud).

Pour rappel, Samsung espère vendre 6 millions d’unités d’ici à la fin 2011, dont 1 million sur les seuls mois de Novembre et Décembre 2010. Les prévisions semblent donc pour l’instant être réalisables, car sur une vingtaine de jours, Samsung a réussi à réaliser plus de la moitié de ses attentes. A cela vont s’ajouter de nouveaux opérateurs (comme Orange qui débutera la commercialisation le 25 Novembre) et de nouveaux pays.

La question de la diminution de la production peut s’expliquer par plusieurs facteurs :

  • Samsung avait trop de stocks et a dû freiner sa production le temps découler le surplus
  • Samsung espérait vendre beaucoup plus que ses prévisions officielles et a vu trop grand
  • Les ventes des premiers jours étaient décevantes, les offres se sont multipliées par la suite
  • Les informations de Moconews n’étaient pas tout à fait exactes

N’ayant pas de réponse précise (et fiable) à vous donner, il faut faire très attention aux premières ventes. A l’heure actuelle, ce sont essentiellement les « acheteurs de la première heure » (early adopters) qui achètent la tablette. Ce veut donc dire que certes le cap des 600 000 ventes a été franchi, mais celui des 6 millions est encore loin. A ce propos, des statistiques ont démontré que la satisfaction des early adopters contre les acheteurs classiques de l’iPad était inférieure. Les prochains événements seront donc à suivre avec attention pour déterminer l’avenir de la tablette.