A partir du 30 Novembre, tous les développeurs devront renseigner le type de contenu de leur application.

Le nouveau Android Market approche de jours en jours et les nouveautés risquent d’être nombreuses. Il semblerait que les critiques à l’égard de cet appstore aient été comprises par Google. En effet, de nombreuses personnes montrent leur agacement à l’idée d’avoir une boutique dans laquelle il est très difficile de faire des recherches et d’avoir accès à n’importe quel type de contenu (y compris pornographique par de jeunes enfants).

Dernièrement, les modifications récentes des applications sont apparues dans la fiche sur le market, ce qui a permis aux développements d’être plus transparents. Ce changement est visible, ce qui n’est pas encore le cas de la mise à jour effectuée le 18 novembre. Cette dernière permet d’ajouter de nouvelles icônes, des illustrations ou encore une vidéo promotionnelle.

Mais Google ne s’arrête pas là, puisqu’un nouvel email vient d’être envoyé aux développeurs. Le géant de la recherche indique que les applications vont maintenant être triées et classées selon le type de contenu. Cela concerne l’intégralité du contenu de l’application, y compris les annonces et le contenu généré par les utilisateurs ainsi que les liens. Il y aura quatre niveaux (descriptif détaillé) :

  • Tout public

– Toutes les applications n’appartenant pas aux autres catégories
– Ne demandent pas la localisation
– N’hébergent pas de contenu généré par les utilisateurs, ni permettent aux utilisateurs de communiquer entre eux

  • Pré-adolescent

– Obtenir les données de localisation (approximation par triangulation ou par gps)
– Images violentes de fiction (dessins, etc…)

  • Adolescent

– Publier ou partager la localisation
– Contenu faisant référence à l’alcool, le tabac et les drogues
– Les applications abordant les jeux d’argent et de hasard (ou intégrant des simulations de tels jeux)
– Contenus extrêmement provocateurs, susceptibles de choquer de nombreuses personnes
– Grossièretés ou humour cru
– Références à des contenus suggestifs ou à caractère sexuel
– Images extrêmement violentes réelles ou de fiction

  • Adulte

– Contenu basé principalement sur l’alcool, le tabac et les drogues
– Les domaines principaux sont relatifs à des contenus suggestifs ou à caractère sexuel
– Images violentes explicites

Ne sont pas autorisés sur l’Android Market :

– Les activités et contenus illégaux à destination des mineurs
– Les jeux d’argent et de hasard
– Incitation à la haine
– Les images de violence réelle et gratuite

A partir du 30 Novembre, il sera obligatoire pour tous les applications (mises à jour ou nouvelles) d’indiquer le niveau dans la console dédiée.

Pour rappel, Paypal doit aussi faire son entrée comme moyen de paiement. Aura-t-on enfin l’Android Market que tout le monde rêve ?