La part de marché (en termes de ventes) des téléphones Android vient de dépasser celle de Symbian en Asie au 3ème trimestre 2010.

La popularité des smartphones ne se dément pas quel que soit l’endroit du globe. GfK Asia vient de publier un rapport qui confirme ce phénomène. En Asie, 1 téléphone sur 5 est un smartphone lors du dernier trimestre (Juillet à Septembre 2010). Les ventes ont presque quadruplé en l’espace d’une année et représentent 4,7 millions d’unités. En terme de valeur, les smartphones représentent la moitié du marché, ce qui s’explique par le prix moyen plus élevé.

Le phénomène se confirme donc sur ce continent, mais ce n’est pas vraiment cette donnée qui est intéressante. La guerre des systèmes d’exploitation fait aussi rage et le vainqueur sera celui qui proposera le meilleur compromis entre popularité / prix / convivialité / fonctionnalités… C’est Android qui a réussi le pari lors du dernier trimestre, car il a réussi à passer devant l’ancien leader, Symbian. Vous noterez la forte hausse de parts de marché, mais qui n’est pas uniquement due à la baisse de Symbian, car Windows Mobile baisse fortement aussi.

Pour M. Tan, directeur de la clientèle en télécommunications chez GfK Asia :

« Notre rapport montre qu’au troisième trimestre Android a récemment dépassé Symbian comme le système d’exploitation pour smartphones le plus populaire en Asie, autant en valeur qu’en unités. Toutefois, il est intéressant de noter la différence dans les tendances quand on regarde les résultats dans le Nord et le Sud séparément. »

Détaillons maintenant les données par région. Commençons par l’Asie du Nord : la concurrence est très forte car le marché fluctue directement en fonction des stratégies des principaux constructeurs. On peut remarquer que la place de leader était déjà donnée à Android au cours du dernier trimestre. Mais lors du troisième, la croissance s’est maintenue pour atteindre environ 60% du marché. iOs est ici second, suivi par Symbian.

En Asie du Sud, la situation est différente car Symbian conserve sa position dominante, même s’il baisse depuis plusieurs trimestresconsécutifs. Depuis le début de l’année, ce sont à la fois Android, Blackberry et iOs qui ont augmenté. Si la croissance restait similaire, il faudrait encore plusieurs trimestres avant qu’Android puisse passer devant son concurrent.

M. Tran conclut le rapport en indiquant :

« Avec la multitude de système d’exploitation disponibles sur le marché asiatique à l’heure actuelle, les constructeurs doivent regarder au-delà du matériel pour pouvoir réussir. »

Nokia a sorti des nouveaux téléphones sur Symbian : les N8 et E7. Nous verrons s’ils ont permis d’annuler l’évolution actuelle.
Mais un pays comme le Japon est très actif avec Android, où Sharp est un pionnier, ce qui ne devrait pas faciliter cette reconquête des parts de marché. Il est à noter qu’on voit que Windows Mobile est quasi inexistant, mais la donne pourrait changer avec l’apparition de Windows Phone 7.