Oui, c’est un ingénieur de Google, Jean-Baptiste Queru qui l’écrit.

La libération de l’AOSP du pain d’épice arrivera après la sortie du Google Nexus S. Nous allons enfin découvrir les premières rom basées sur Android Gingerbread (2.3). Donc avant noël ? : )

AOSP (Android Open Source Project) ?

En résumé, Google donne un bout du système pour permettre aux développeurs indépendants de concevoir des rom alternatives pour la communauté, ou même améliorer celles déjà existantes.

Allez, on se remet dans le bain. Voici les améliorations :

  • Nouveau design de l’interface Android
  • Nouveaux clavier et copier/coller
  • Gestion de l’énergie améliorée
  • Un meilleur multitâches
  • Vitesse améliorée (Nouvelle version de la machine virtuelle Dalvik)
  • Support du NFC & Gyroscope (Pour les androphones qui l’ont)
  • Appels en VoIP & SIP
  • Support vidéo amélioré (Android détecte automatiquement les caméras équipées)
  • Amélioration de l’application Galerie avec la possibilité de paramétrages
  • Application téléchargements qui centralise les flux
  • Paramètres des applications améliorés
  • Support de 30 nouvelles langues (57 au total)
  • et ainsi de suite…

Il permettra avant tout d’offrir un morceau de bonheur aux terminaux qui ne recevront pas officiellement cette mise à jour. Imaginez, un G1, un Hero sur Gingerbread, même s’il faudra sans doute un peu d’optimisation.

Aucune date n’a été donnée, mais quand c’est un ingénieur de Google qui le dit, en règle générale on est plus très loin.