En fin de semaine précédente, nous vous relations l’échange de courriels entre Google et Cyanogen. Pour ceux qui ont raté l’épisode précédent, Googe reproche au développeur de Roms alternatives de mettre à disposition les applications fermées de la firme sans leur accord.

cyanogenlogo

Nous apprenons aujourd’hui la décision de Cyanogen concernant cette histoire. Bonne nouvelle pour tous, le projet CyanogenMod va continuer plus que jamais. Cyanogen n’en veut pas à Google, il dit comprendre leur position, mais espère que certaines applications (à l’instar de Google Maps) seront disponibles au téléchargement.

La solution proposée est simple : CyanogenMod sera une structure de base d’Android avec toutes les fonctions au code source libre. Vous pourrez sans problème téléphoner, envoyer des SMS, vous connecter à Internet (aller sur Internet surement), télécharger des applications (par SlideMe ou AndAppStore)… etc… Mais vous ne pourrez pas utiliser les applications « Google expérience ». Il proposera cependant d’ici quelques temps un outil de son cru pour récupérer ces applications depuis la Rom d’origine du téléphone. Donc par quelques manipulations, le résultat attendu sera accessible.

Que retirer de toute cette histoire ?

Du coté de Google :

  • possibilité 1, la pessimiste : Google veut garder un certain contrôle sur les Roms alternatives et pensait y arriver par ce moyen et par la forte dépendance d’Android aux applications Google.
  • possibilité 2, l’objective : Google veut simplement que ses applications gardent une qualité de service et donc veut s’assurer que les versions utilisées par les clients sont les originales et pas des versions trafiquées.
  • possibilité 3, l’optimiste : Google veut réduire la dépendance du systèmes à ses applications et espère que cet événement accélérera le développement d’applications concurrentes aux leurs.

N’en sachant pas plus, c’est à chacun de faire son choix. N’hésitez pas à proposer vos versions dans les commentaires.

Au niveau de la communauté :

  • La bonne nouvelle, Cyanogen est toujours motivé et compte nous faire profiter de son savoir faire.
  • Les markets alternatifs vont être propulsés par le modeur le plus efficace. On peut donc espérer qu’ils seront popularisés et remplis autant que leur pendant de chez Google. On aura ainsi des markets vraiment autonomes.
  • Les développeurs pour Android ne peuvent qu’être motivés pour produire des alternatives efficaces aux applications Google.
  • Cet événement est le premier événement de l’histoire du monde alternatif d’Android. A l’image de la justice, ça servira de jurisprudence pour savoir comment se positionner dans ce système libre mais étroitement lié à Google.

Ce billet n’est pas agressif envers le géant américain. On peut lire de nombreuses remarques négatives suite à cet échange (souvent dans les commentaires de sites et pas les articles, il faut le souligner). Google ne voulait surement pas amener une mauvaise image à Android avec cette affaire, mais de mauvaises interprétations font écrire des choses pas très agréables. Faites vous votre opinion mais surtout documentez vous par la source originale et pas seulement le rapporteur.

Pour cela, visitez le site de Cyanogen.