Brièvement aperçu ce matin, nous revenons en détail sur le LG Optimus Black.

La première journée du CES, est une journée très mouvementée en annonces et rumeurs. De nombreuses marques ont des choses à dire et à présenter et ce, pour certaines marques à plusieurs reprises sur différents sujets abordés. Actuellement, les principaux sujets abordés lors du CES sont les terminaux mobiles, et dans cet article le LG Optimus Black.

L’Optimus Black cache en son sein de petites innovation avec un poids d’à peine 109 grammes et d’une épaisseur de 9,2 mm. Ce qui en fait le deuxième androphone le plus fin au monde, après le Xperia Arc.

Un large écran tactile de taille encore inconnue, avec minimum 4 pouces et une luminosité de l’ordre de 700 nit, qu’on déconseillera de monter au maximum… Oui, ça fait très mal aux yeux. En plus d’être un écran très lumineux, en plein soleil il gagne en lisibilité avec un très bon traitement des blancs et noirs. Cet écran réduit la consommation d’énergie de 50% en comparaison à un LCD classique en espace clos ou à des écrans AMOLED (Samsung) lorsqu’il affiche un fond blanc. Cette technologie d’écran se prénomme NOVA.

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

L’interface de LG permet un accès rapide aux applications importantes, appels manqués, messages, emails, et autres fonctionnalités accessibles sur l’écran de verrouillage. Comme l’Optimus 2x, l’Optimus Black dispose de la technologie Wi-Fi direct. Pour résumer, cette norme permet des connexions Wi-Fi multiples et directes entre différents appareils (smartphones, ordinateurs portables, imprimantes…) sans passer par un point d’accès distant.

Nous n’avons pas plus de caractéristiques techniques pour le moment, sauf peut-être que pour un poids de 109 grammes, il héberge une batterie de 1 500 mAh. On parle aussi d’une caméra frontale de 2 mégapixels, qui sera utile avec Skype HD. C’est une nouvelle application dévelopée par nVidia. Nous en parlerons plus en détail bientôt dans un prochain article.

La version native du système est Android FroYo (2.2) avec une mise à jour rapide vers Android Gingerbread (2.3), et probablement vers Android Honeycomb (3.0). Du moins, ça serait à l’avantage de LG, vu que l’architecture nVidia Tegra 2 sera à priori totalement supportée par la version 3.0 d’Android, permettant de tirer le plein partie des deux coeurs de l’architecture.

Via BGR.