NEC a profité du CES pour dévoiler aux journalistes sa tablette à double écrans LT-W Cloud Communicator.

ltw5.jpg

La tablette LT-W Cloud Communitor à deux écrans de NEC vient d’être présentée au CES de Las Vegas. Son design fait penser à un livre ouvert en deux. Les deux écrans tactiles résistifs sont de 7 pouces, pour une résolution de 800 x 600 et possèdent un filtre anti reflets. Ses utilisations sont variés : lecteur de livres, prise de notes pour les étudiants… Les premiers retours sont mitigés, principalement à cause de son design. Le mot Cloud dans le nom de la tablette est employé parce que NEC pense qu’elle est agréable à utiliser avec ce type de service.
Un processeur ARM Cortex A8 supporte la tablette, mais ne dispose que d’Android 2.1. 384Mo de RAM et 1 Go d’espace interne sont proposés. Sa connectivité est limitée au WiFi 802.11 b et g uniquement, Bluetooth 2.1+EDR, GPS. Pour affiner le tout, un haut parleur, un GPS, un accéléromètre, un lecteur SDHC ainsi qu’un appareil photo de 3 mégapixels sont inclus. Le mode host de l’USB 2.0 est supporté et un récepteur 3G est disponible en option. L’autonomie annoncée est de 5 heures (mode d’utilisation non précisé). Un stylet se cache à l’intérieur de l’écran de droite.

Lorsque la NEC Android Cloud Communicator LT-W est fermée, elle ressemble traits pour traits à un netbook, mais n’a aucun utilité dans cette configuration. Des applications ont spécialement été conçues pour profiter des deux écrans et permettre le déplacement d’objets de l’un à l’autre. Les applications Android classiques seront affichées sur un seul écran. La nouveauté est la possibilité d’ouvrir des applications différentes sur un même écran, à condition qu’elle ne soient ouvertes que sur un seul et même écran. Cette possibilité est permise par Android. Sur un téléphone une telle prouesse ne peut pas être montrée, car l’écran est trop petit et seule l’application au premier plan est visible.

Selon Liliputing, l’énorme problème du Cloud Communicator LT-W se trouve dans la manière de tenir la tablette. Elle reprend l’apparence d’un livre, mais n’est pas aussi souple. Il est impossible de la tenir à deux mains, sinon elle est inutilisée. Il faut alors jongler pour naviguer et par exemple la tenir par le bas. Sur ce point, NEC semble avoir voulu faire un produit attractif visuellement mais très peu ergonomique. De même il est impossible de replier un écran derrière l’autre, pour disposer d’une tablette classique. Engadget souligne les mêmes défauts et la compare même à la fameuse tablette Courier de Microsoft qui a mal tournée. Saluons tout de même la performance de NEC pour avoir essayé d’innover dans ce domaine.

Voici un bref test vidéo réalisé par Liliputing :

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

A l’heure actuelle ni le prix, ni les disponibilités ne sont indiqués.