Lors du CES de Las Vegas, la nouvelle gamme de Motorola a cogné un grand coup sur la concurrence.

La nouvelle gamme du constructeur se compose de 4 nouveaux terminaux Android, trois smartphones et une tablette développés en partenariat avec Google. Le matériel composant ces terminaux est ce qu’il se fait de mieux à l’heure actuelle. Certains tournant sous l’architecture double-coeur, le Tegra 2… nVidia est l’un des autres incontournables du CES, et arrivera bientôt avec un market spécialement dédié aux contenus optimisés pour sa plateforme. Des jeux qui nous l’espérons seront portés sur les autres terminaux Android. Cela ne fait aucun doute, les tous derniers terminaux proposant des architectures performantes auront la capacité de les supporter.

Trêve de bavardage, passons maintenant au dock portable de Motorola.

Si vous l’aviez raté, le Motorola Atrix 4G se connecte à un dock portable, et plus précisément, se transforme en ordinateur portable. Ainsi, il peut proposer la majeure partie des fonctionnalités qu’offre un pc portable avec un navigateur web assez complet. Lorsque vous montez l’Atrix 4G avec l’ordinateur, il se passe 5 à 6 secondes le temps de la détection, puis l’androphone passe dans une sorte de mode veille qui le consacre entièrement à ce mode ‘PC’. La métamorphose se rapproche en tout point avec celle d’un smartbook modulant une interface dédiée à son grand écran. On a un accès sans contrainte aux smartphones avec ses applications et jeux, ainsi que ses différentes fonctionnalités de téléphonie, envoi de sms/mms, etc. Un navigateur web spécialement retaillé à la taille de l’écran avec l’intégration d’Adobe Flash Player en son sein.

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

Cet ordinateur portable n’est rien de plus qu’une architecture proposant un clavier physique et un écran (non tactile) d’une autonomie allant de 6h en lecture de vidéo à 10h en navigation web. En gros, c’est l’androphone qui gère tout en émulant un sous-système d’exploitation. Néanmoins, comme on peut l’apercevoir dans les vidéos, il reste encore de l’optimisation à faire sur cette partie, puisqu’on décèle facilement quelques ralentissements dans les différents menus, applications et navigateur web qui s’amélioreront très certainement avant sa sortie officielle. L’idée d’un prototype qui verra très certainement le jour dans un premier temps en Amérique, puis dans d’autres pays. Il serait fort à parier que nos commerciaux s’y intéressent également, puisque l’idée d’un marché toujours plus mobile et pratique est assez intéressante de part ses évolutions techniques, permettant à ce jour d’avoir des possibilités telles que celles-ci.

Via HDBlog.