Connaissez-vous Matias Duarte ? L’ancien « Senior Director of Human Interface and User Experience » chez Palm a rejoint l’équipe d’Android en juin dernier, depuis il est en charge de l’interface et de l’expérience utilisateur pour notre système mobile préféré : Android.

Engadget a pu échanger quelques mots avec M. Durate à propos de Gingerbread (Android 2.3) et Honeycomb (Android 3.0).

On apprend ainsi qu’il est arrivé en plein chantier de la version Android 2.3 alias Gingerbread, dans laquelle il a pu donner quelques conseils et directives. L’interface sobre et bien plus sombre est donc une de ses recommandations, ainsi que l’amélioration de la fonction copier-coller, la sélection de texte et le nouveau clavier. Il nous apprend également que Gingerbread n’a pas été conçu autour du Nexus S (le second smartphone de Google), le Nexus S ne serait arrivé qu’assez tard dans le développement de Gingerbread, néanmoins il aurait permis de développer la NFC. Cela explique donc que la question du Nexus Two était la plupart du temps évitée, voire démentie.

L’apparition, en bas à gauche, de trois boutons virtuels n’a rien d’innocent

Enfin, la partie la plus intéressante concernait Android 3.0, que l’on nomme également Honeycomb. Cette semaine, on a pu avoir un aperçu de la version Honeycomb lors de la conférence de Motorola. Matias Duart est un des responsables du développement de cette version, il ne le dit pas explicitement, mais Honeycomb serait destiné uniquement aux tablettes. La difficulté de son travail consistait à reprendre les bonnes idées et l’héritage des versions antérieures d’Android, tout en modifiant complètement l’expérience utilisateur et l’interface.

C’est ainsi que Honeycomb n’exige plus les trois boutons physiques, une décision en somme assez logique : l’orientation des tablettes n’est jamais la même, les boutons doivent donc être toujours au « bon endroit ». Les trois boutons physiques seront donc désormais intégrés dans l’interface virtuelle, comme on peut le voir sur les premières images et la vidéo.

Son expérience chez Palm (WebOS) a été très intéressante lors de la refonte du multi-tâche dans Honeycomb, terminé les appuis prolongés, peu adaptés aux transitions rapides entre les applications. Il a également repensé l’expérience utilisateur sur un écran tactile, en évitant les menus et sous-menus.

La bonne nouvelle est que tous ces changements seront également profitables aux versions smartphones suivantes d’Android, Matias Duarte a la volonté d’uniformiser les interfaces, tout en laissant la possibilité aux partenaires de proposer une expérience différente. En effet, même si aucuns constructeurs n’a présenté d’interface « Honeycomb », on verra débarquer des interfaces personnalisées pour Honeycomb.

Les premières tablettes sous Honeycomb seront disponibles au début du mois de mars, et Matias Duarte nous promet d’ici là des surprises de dernières minutes.

Source : Engadget