Hier matin, nous découvrions dans une courte vidéo ce que pourrait donner la version tablette d’Android 3.0 ‘Honeycomb’ sur un smartphone, et ce n’était pas vraiment ça hein.

Jusqu’à maintenant, nous savions plus ou moins par le biais de différents témoignages d’acteurs de Google Android, que la version d’Android 3.0 ‘Honeycomb’ serait autant destinée aux smartphones, qu’aux tablettes Android. Aujourd’hui, la version semblant la plus aboutie, est la version pour tablette que l’on a découvert à maintes reprises.

Hier soir, nos confrères d’Engadget nous apprennent qu’un petit gars a testé l’installation d’un launcher (home alternatif) dans le SDK, et il se trouve que son installation s’est bien déroulée. Le fonctionnement de l’émulateur se base sur une résolution d’écran par défaut : WXGA (1280 x 780 pixels) recommandée par Google pour les tablettes Android. Par contre, bien trop élevée pour un smartphone. La plus grande supportée est présente sur le Motorola Atrix, son appellation est ‘qHD‘ et sa résolution 960 x 540 pixels.

Cependant, lorsque l’on intalle le launcher (home alternatif) sur l’émulateur d’Android 3.0 ‘Honeycomb’, celui-ci chamboulle légèrement l’interface pour laisser apparaître celle d’un smartphone. Pas de grandes différences avec ce que nous connaissions déjà, bien que certains aspects montrent quelques intégrations d’une interface pas terminée. Un écran de verrouillage similaire aux version d’Eclair et FroYo, c’est sans doute temporaire, puis vient la police d’écriture de l’heure, la barre de notifications incomplète. L’hypothèse d’un changement de disposition de l’interface n’est pas exclure.

Le menu des widgets ne présente aucun changement, mais on notera une fois de plus une adaptation identique à la version ‘smartphone‘, ainsi que son interface similaire à Android 2.3 (Gingerbread). Ensuite, on découvre la fenêtre permettant de sélectionner une action par défaut, elle aussi adaptée. Puis vient la partie paramètres présentant son icone au sommet avec la liste des menus disponibles.

Pour conclure, Ulrich, un administrateur de FrAndroid inquiet quant à la fragmentation des versions du SDK d’Android 3.0 ‘Honeycomb’ avait posé la question suivante à Romain Guy, un ingénieur chez Google.

… et avait répondu en clair que le SDK ne serait pas divisé en deux ou en trois, mais bien en une seule version. Donc on peut d’ores et déjà avancer la présence d’un début d’adaptation et de ces quelques morceaux dans la pré-version du SDK d’Android 3.0 (Honeycomb).

On attend avec impatience cette prochaine mise à jour du SDK, et puis la présentation officielle du mercredi 2 février !