Juste après le Samsung Galaxy S II, Samsung a présenté la Samsung Galaxy Tab 10.1. On l’attendait déjà depuis quelques temps, voici la seconde tablette de Samsung, seulement deux mois après la sortie de la Galaxy Tab de 7 pouces sous Android 2.2.

La Galaxy Tab 10.1 possède un écran de 10,1 pouces avec une résolution de 1280 par 800 pixels. Elle tourne sous Android 3.0 alias Honeycomb, la nouvelle version d’Android adaptée aux tablettes.

Contre toutes attentes, côté caractéristiqueson retrouve un processeur de Nvidia, le Tegra 2 double coeur cadencé à 1 GHz qui permet d’encoder et décoder de la vidéo 1080p (le même processeur que la Optimus Pad de LG et la Motorola Xoom). Enfin, 1 Go de RAM et 16 ou 32 Go de mémoire interne en plus du slot microSD (jusqu’à 32 Go).

Elle possède deux capteurs, 8 mégapixels avec flash LED à l’arrière capable de filmer en 1080p à 24 images par seconde , et une caméra frontale de 2 mégapixels avec Google Talk HD.

L’écran n’est pas un AMOLED, mais il est très bon : les angles de vision sont excellents, les couleurs sont agréables à l’œil et le contraste n’a rien à envier aux autres tablettes. Cet un écran multi-touch qui répond bien.

Premières impressions

Avec 599 grammes, elle est moins lourde que l’iPad (680 grammes) et que la Motorola Xoom (730 grammes). Cependant, elle parait bien trop « plastique » en main, et elle semble même craquer. L’arrière est façon « carbone » avec une pièce en métal ronde au milieu, notons que le relief permet de mieux prendre en main la tablette avec une partie pour les doigts. Les dimensions sont intéressantes : 24,6 cm de largeur et 17 cm de hauteur, aucun espace inutilement exploité. Ce n’est pas le cas de toutes les tablettes.

Néanmoins, il n’y a pas de sortie mini-HDMI, ni USB, on reste dans le classique : du jack 3,5mm et du microUSB. Dommage pour une tablette capable de décoder du Full-HD.

Elle intègre Android 3.0 alias Honeycomb, j’ai pu prendre en main cette nouvelle version d’Android adaptée aux tablettes. L’interface est du pure Android, sans modification de Samsung, tout est stable, le multi-tâches est impressionnant. Le bureau est en carrousel 3D, très agréable à utiliser, on retrouve ce carrousel dans l’application YouTube. Bref, que du bonheur.

La batterie est de 6860 mAh, ce qui devrait rassurer niveau autonomie. Elle se dote d’un accéléromètre, d’un gyroscope, et une boussole. Côté connectivité, on a du WiFi a/b/g/n, du Bluetooth 2.1 + EDR, etc.

Bref, un bon premier avis sur cette tablette qui sera comparée aux autres tablettes de LG, Motorola, Acer… également sous Android 3.0 alias Honeycomb sans interfaces particulières. C’est donc le matériel qui va faire la différence… et le prix !

Aucune information pour le moment, concernant le prix et la disponibilité.