Depuis votre mobile, vous souhaitez conserver le lien de cet article très intéressant (il y en a beaucoup c’est vrai :)) paru sur FrAndroid parlant du Mobile World Congress et de l’annonce KeekTo. Vous souhaitez aller au cinéma, regarder quelques bandes annonces sur le site mobile de votre choix et souhaitez demander l’avis de votre compagnon/compagne resté(e) à la maison.

Dans les deux cas, la solution est la même : il faut envoyer le lien par email par exemple, utilisez un système de partage (Facebook, Twitter, Digg, Buzz…), enregistrez le lien dans vos favoris puis utilisez une application tierce avec un plugin sur votre ordinateur…

Maintenant imaginez un système qui vous permettent de sauvegarder et partager des liens internet en indiquant également sur quel système d’exploitation et/ou matériel vous souhaitez visualiser le lien en question. Reprenons l’exemple de votre envie soudaine d’aller au cinéma. Vous partagez le lien avec votre compagnon en indiquant que ce lien est destiné à s’ouvrir sur sa tablette Motorola Xoom, ou iPad ou mieux une Google TV beaucoup plus adaptée à visualiser ce type de média !

Cette solution de partage de lien multiplateforme s’appelle Keekto et est développée par la société Scimob (qui a également développé l’application Akinator). Fort d’une recherche et développement, Scimob est la première société à lancer ce type de solution où les liens internet peuvent être partagés en fonction de la cible du player. Sur le stand, on pouvait voir une démonstration où depuis un Nexus One il était possible d’ajouter un lien dans ma liste de favoris et visualiser le site sur une Google TV. On définit ainsi pour chaque lien quelles sont la/les plateformes sur lesquel(le)s on souhaite voir le contenu cible (tablette, smartphone et TV).

L’application Android devrait arriver très prochainement sur l’Android Market et s’agrémenter, d’ici la fin de l’année, de nouvelles fonctionnalités.

Nous reparlerons certainement de cette solution, que nous pensons novatrice et dotée d’un réel intérêt notamment devant la multiplicité des matériels Android non limités aux simples smartphones.