Mise à jour : Twidroyd a publié sur son twitter officiel qu’une nouvelle version allait arriver sur le market pour résoudre le ban par Twitter.

Twitter empêche maintenant le client Twidroyd (et UberTwitter) de se connecter à ses services.

On dit souvent que Facebook est un monstre de part sa notion de vie privée. Twitter pourrait passer du côté obscur, mais pour une autre raison. D’après un article publié sur leur site, le service vient de bloquer l’accès à Twidroyd et UberTwitter (ce dernier n’est pas présent sur Android). Bien évidemment, on ne connaît pas la raison exacte, si ce n’est que ces clients n’auraient pas respecté ces règles :

« Une partie de cette mission requiert de faire respecter certaines règles destinées à protéger nos utilisateurs ainsi que la santé et la vitalité de la plate-forme Twitter dans on intégralité. Nous agissons régulièrement afin de faire respecter ces règles. »

Si on regarde l’annonce anglaise, on comprend mieux pourquoi. Le premier point serait un problème avec la vie privée et les DM (Direct Messages) de plus de 140 caractères. On retrouverait aussi des violations de droits et la modification de tweets, dans le but de générer de l’argent.

Il est difficile de chiffrer le nombre d’utilisateurs de ces deux clients, mais nous savons que sur les 200 millions d’utilisateurs du réseau social, un grand nombre utilisent leurs téléphones et par conséquent un client officiel ou non. Des rumeurs laissent à penser que la raison pourrait être plus profonde. UberMedia (éditeur d’UberTwitter) serait en pourparler pour racheter TweetDeck, qui est certainement le client le plus populaire.

Twitter essai toutefois de se justifier en indiquant que des discussions ont lieu depuis avril 2010, mais qu’aucun changement n’a été apporté. A l’époque, UberMedia avait lancé TweetUp et le service d’échange de tweets n’était absolument pas prêt à cohabiter.

Cette annonce semble relativement étrange, car on peut voir dès le début de l’article un lien vers le client officiel. Twitter essaie-t-il d’étouffer les clients de son service ? Renie-t-il ce qui a fait son succès ? Toutefois, dans le communiqué anglais, Twitter indique rester ouvert quant à la suite des événements.