Voici la présentation de l’ASUS EeePad Transformer sous Android.

L’EeePad Transformer est une autre alternative à l’EeePad Slider précédemment prise en main lors du Mobile World Congress de Barcelone. Son avantage est une fois de plus son clavier physique embarqué qui en différence au Slider ne s’allongera pas sur son dos, mais se détachera pour se diviser en deux parties.

Bien que le matériel soit assez bien fini dans sa globalité, la partie logicielle dans son intégration présente est encore trop jeune avec Android 2.3 (Gingerbread). Une fois de plus, on est dans le même cas que le Slider étant un prototype qui sera disponible à sa sortie sous la version du système d’exploitation d’Android 3.0 (Honeycomb).

La tablette avance en soit presque les mêmes caractéristiques que le Slider, à savoir :

  • Android 2.3 (Gingerbread), sortira sur Android 3.0 (Honeycomb)
  • Ecran tactile capacitif de 10.1 pouces à résolution WXGA (1 280 x 800 pixels)
  • Architecture double-coeur NVIDIA Tegra 2 cadencée à 1 GHz
  • 1 Go de mémoire RAM LDDR2
  • Caméra frontale de 1.2 mégapixels
  • Appareil photo de 5 mégapixels (autofocus + vidéo 1080p à 30 fps)
  • Accéléromètre, Boussole, Capteur de lumière & Gyroscope
  • Ports : Micro-HDMI, Micro-SD, Jack audio 3.5 mm, Microphone & Dock
  • Bluetooth 2.1 +EDR, Wi-Fi (b/g/n), GPS et 3G (en option)
  • Dimensions 271 mm x 176.8 mm x 12.99 mm
  • Pèse 660 grammes (version Wi-Fi), et 695 grammes (version 3G + Wi-Fi)

L’ASUS EeePad Transformer arrivera en avril sous Android 3.0 (Honeycomb) en version 16, 32 ou 64 Go. Quant au prix, on l’attend à partir de 430 euros avec son dock en option pour 100 euros de plus.