Archos a dévoilé ses chiffres pour l’année 2010 et une chose est sûre, c’est que la société française, basée à Igny en région parisienne, croît de trimestre en trimestre depuis le milieu de l’année 2009.

Première société au monde à commercialiser une ardoise sur Android (début 2009), Archos a abandonné son système d’exploitation propriétaire pour ne fabriquer que des produits basés sur Android. Ainsi, Archos s’est classée deuxième en terme de ventes sur le segment des lecteurs MP3/MP4 disposant d’un écran inférieur à 7 pouces. Il est vrai que dans le monde des tablettes fonctionnant sur Android, le marché vient juste de naître et Archos ne pouvait pas se positionner sur tous les segments (Android n’étant pas forcément adapté jusqu’à maintenant aux matériels disposant d’un écran supérieur à 7 pouces).

En terme de chiffres, la société Archos a réalisé un chiffre d’affaires de 83,3 millions d’euros sur l’année 2010, soit une croissance de 44% par rapport à 2009. Le seul dernier trimestre 2010 lui a permis de faire un bon de 120% comparativement aux résultats de la même période en 2009.

Archos commercialise aujourd’hui de nombreuses ardoises, pour la plupart conçues en France mais fabriquées en Chine, à un prix très compétitif (souvent en dessous des 400 euros). De nombreux accessoires permettent également de transformer son matériel en véritable centre multimédia, le coeur de métier d’Archos.

En septembre 2009, Archos avait annoncé la création d’un tablette téléphone, mais le projet n’avait pu aboutir faute de partenaires. Cependant, un partenariat avec Alcatel, combinant une offre smartphone avec celle d’une ardoise, pourrait amener à la création d’une tablette téléphone, mais aujourd’hui cela arriverait un peu tard.

Quoiqu’il en soit, et malgré ce que pourront dire les détracteurs (qualité des produits, société mi-française, mi-chinoise…), la société française a connu une belle croissance depuis son implication dans le monde Android et ceci lui réussit.