Opera a lancé un MarketPlace le mois dernier, pour Android, Blackberry, Java, Palm, Symbian et Windows Mobile.

Opera Software est connu pour ses navigateurs. On les retrouve sur de nombreux plateformes Windows, Mac OS X, GNU/Linux… mais aussi sur les systèmes mobiles comme Android, ou iOS. Mais l’entreprise se lance dans un nouveau domaine : un marché d’applications (MarketPlace). Contrairement à un AppStore, il regroupe plusieurs plateformes à la fois. Ici, il s’agit d’Android, Blackberry, Java, Palm, Symbian et Windows Mobile. Seule une version web est proposée, ce qui permet un accès plus simple. La solution n’est pas propre à Opera, mais appartient à Appia (anciennement connu sous le nom de PocketGear).

Le contenu provient de plus de 32 000 développeurs et supporte plus de 200 pays et même 2 000 téléphones différents. La plateforme se différencie des Market classiques, sur plusieurs points :

  • Ce n’est pas un store, mais un Marketplace de plusieurs boutiques. A l’heure actuelle, aucun AppStore ne se ressemble. Appia souhaite donc en créer un seul qui mélange plusieurs plateformes, afin d’avoir une expérience unique.
  • Il y a à la fois des applications gratuites et payantes. Le modèle est particulièrement intéressant pour les développements, car il propose le paiement in-app, la publicité et la facturation de leurs applications. L’intérêt est d’avoir une seule plateforme pour toutes les architectures.
  • Plutôt que de vendre sous le nom d’Appia, ce sont des partenaires (comme Opera) qui distribuent le contenu.

Selon la langue, le terminal et même la monnaie, le MarketPlace s’adaptera en proposant des applications dédiées. Depuis le mois de février, les chiffrent parlent d’eux mêmes. Il y a eu 15 millions d’utilisations pour 700 000 téléchargements par jour. Pour Opera, l’intérêt est à la fois de faire grandir la plateforme, mais surtout de récupérer des commissions.

Pour avoir rapidement navigué dans le store Android, le contenu semble intéressant. Cependant, les applications sont directement livrées sous forme d’apk. Cela signifie que si une mise à jour intervient, vous n’en serez pas tenu au courant.

Si vous voulez tester ce Marketplace, rendez vous sur ce lien (fonctionne également depuis un ordinateur).

Source : TechCrunch