La semaine dernière se tenait une soirée Mobile Monday (la 44ème édition, lien) à La Cantine (Paris) en partenariat avec Orange. Pour l’occasion, deux représentants d’Orange avait fait le déplacement pour prendre la parole devant tous les passionnés du mobile : presse, blogueurs, investisseurs, startupers, entrepreneurs, développeurs, utilisateurs etc.

Laura Mintandjian, Responsable du programme Android au Technocentre d’Orange, a réalisé une présentation assez intéressante sur l’activité d’Orange et Android, intitulée « Android est bien là ». Le Technocentre d’Orange s’occupe, en autres, de l’Orange App Shop (Orange Partner Connect) qui référence de nombreuses applications Android : il s’agit du market d’Orange présent sur tous les androphones du groupe.

La deuxième intervention était de Sophie Morice, Directrice du Lab’Orange. Le Lab’Orange est en charge de cartographier, segmenter, analyser… les consommateurs. L’intitulé avait piqué ma curiosité : « A qui ressemble l’« homo appiens androidus » ? ».

Voici un résumé de ces deux interventions d’Orange, éloignés du discours commercial que l’on peut entendre dans les boutiques Orange.

Laura Mintandjian a introduit sa présentation avec quelques mots clés concernant Android, qui représente (selon moi) bien la photographie actuelle d’Android.

Android devient leader des plate-formes mobiles un peu partout dans le monde, en France l’année 2011 pourrait s’avérer décisive. Android est bien sûr Android et « gratuit » (cette notion est à mettre en parenthèse bien sûr). Les versions d’Android s’enchaîne très rapidement, on parle donc de fragmentation (un terme pas si vrai que cela, dixit Pierre-Olivier D. – on devrait parler de versioning). La dernière version pour smartphone d’Android est Gingerbread, qui introduit le NFC. Une technologie sans fil pour échanger de façon sécurisée des données (par exemple, le paiement avec son mobile). Côté sécurité, Android connait une période assez délicate avec l’apparition de nombreux malware. Nous retrouvons HTC et Samsung au top avec de nombreux challengers (LG, Motorola, Acer, etc.).

Enfin, l’arrivée des tablettes est toute proche avec Android 3.0 alias Honeycomb spécialement conçu pour les tablettes.

Juste après cette introduction, quelques chiffres sur Orange et Android ont fuité… En France la part de marché Android a été multipliée par 10 en un an dans les ventes coffrets, Android est le système d’exploitation ayant connu la plus forte progression, pour les clients entreprises en France la part de marché Android a été multiplé par 5 sur les 6 derniers mois… A eux 4, les Samsung Galaxy S, HTC Desire, Sony Ericsson Xperia X10, Samsung Galaxy Apollo totalisent 55% des ventes.

Enfin, Orange c’est aussi : le Royaume-Uni, la Pologne, l’Espagne, la Belgique, la Portugal, la Suisse, l’Autriche, la Slovaquie… et la croissance suit la même tendance dans tous ces pays.

La présentation se termine avec quelques pistes pour 2011 : Plus de smartphones, plus d’écrans et plus d’utilisateurs pour utiliser les applications.

 

Après quelques questions du public, ce fut au tour de Sophie Morice du Lab’Orange de prendre la parole.

Comme nous pouvions s’en douter (avec l’ambiance qui règne dans notre communauté), les utilisateurs d’Android sont aujourd’hui plutôt masculin, avec seulement 12% d’utilisatrices féminines.

Des utilisateurs assez jeunes…

Assez cultivés !

Et constamment connecté !

Grosse consommation d’applications mais choix difficile ! Plus de détails sur le site du Lab’Orange.

Beaucoup de déjà vu mais une impression de « ça change ». Orange semble comprendre que l’avenir se fera avec Android, et que l’éco-système intègre développeurs, partenaires, constructeurs et… utilisateurs.

Malheureusement, je n’ai pas pu les questionner concernant les interfaces Orange, qui sont critiquées par les utilisateurs car elles dénaturent les produits. Ca sera pour la prochaine fois. 😉

Le reste des interventions du Mobile Monday est disponible sur ce lien.