Dès 2010, on a commencé à découvrir des prototypes de tablettes tournant sur l’architecture nVidia Tegra 2. De part ses performances, les différents grands constructeurs s’y sont intéressés, et l’ont intégrée à leurs terminaux mobiles. Etant à ce jour, pratiquement devenue un standard sur la plupart des terminaux mobiles, et plus précisément, ceux sous Android.

Aujourd’hui, on l’a bien compris nVidia a pris une longueur d’avance face à AMD. Quoi que AMD est bien présent, mais très timide face à celui qui s’est imposé rapidement sur ce marché mobile. Bien sûr, on sait très bien que depuis plusieurs années, ATI racheté par AMD, s’est donné et se donnera encore très longtemps, corps et âmes, dans une lutte sans merci face à son concurrent nVidia.

Comme nous l’avions annoncé l’an dernier dans divers billets, le nVidia Tegra 2 est devenu monnaie courante dans une grande majorité de terminaux (smartphones, tablettes, smartbooks, etc.). En revanche, AMD est bien présent, et pour preuve, le constructeur a déjà sorti une puce graphique ayant déjà fait ses preuves. Prenons l’exemple du GeeksPhone Zero qui avec son processeur Qualcomm MSM7227 cadencé à 600 MHz, propose la puce graphique AMD Z430 (maintenant baptisé Adreno 200 présent dans le Desire, Nexus One, Liquid, etc.), offrant des performances assez convaincantes pour un mobile à bas prix. 

Exemple des benchmarks 3d (détails)

  • Neocore basé sur l’OpenGL ES 1.1 a fait un score de 42.3 fps.
  • Nenamark1 basé sur l’OpenGL ES 2.0 a fait un score de 33.2 fps.

Bref, tout ça pour vous dire qu’avec un mobile à si petit prix, les performances graphiques sont plutôt agressives. Maintenant, on se demande ce que AMD cache dans ses cartons, car si le haut de gamme de la marque pointe le bout de son nez, il ne serait pas impossible que l’on soit supris. nVidia ne doit pas y être indifférent, et c’est sûrement pourquoi l’entreprise continue à mettre les bouchées doubles. C’est une réalité, le Kal-El (Tegra 3) est déjà en test chez les fabricants depuis plusieurs mois, et arrivera dans les premiers terminaux dès l’été 2011.

Dans un premier temps, AMD continuera à s’investir avec des solutions graphiques sur des appareils mobiles tels que des tablettes, smartbooks et netbooks, pour par la suite certainement s’imposer dans les smartphones. On le sait très bien, le secteur est très large et il y a de quoi faire.

Ce petit monde des petites technologies est un vrai champs de bataille avec d’un côté Texas Instruments, Qualcomm, nVidia, Samsung puis maintenant AMD. Actuellement basé sur des solutions graphiques pour les terminaux mobiles, AMD souhaite s’investir et se diriger vers des solutions complètes très rapidement (entendre par là processeur + puce graphique).

Bien sûr, il y a d’autres concurrents, mais qui pour l’instant, ne sont aussi si importants & si généralisés dans ce secteur. On peut prendre l’exemple sur Intel travaillant également sur différents prototypes d’architectures ARM.

La concurrence est de plus en plus féroce avec des surprises plus nombreuses les unes que les autres.

Souce Phandroid & Digitimes.