LG Electronics vient de publier ses résultats financier pour le premier trimestre 2011.

 

LG Electronics est une multi-nationale spécialisée dans de nombreux domaines : télévisions, téléphones, lecteurs BluRay, climatisations… Les télévisions et téléphones représentent respectivement 40 et 25% des revenus. L’entreprise a subit plusieurs trimestres de pertes et c’est encore le cas pour le premier de 2011. Elle atteint 15,7 milliards de wons (9,9 millions d’euros), alors qu’il y a un an, l’entreprise générait un profit net de 674,6 milliards de wons (425 millions d’euros). Ses ventes ont baissé de 0,4% sur un an. Entre le Q4 2010 (4ème trimestre 2010) et le Q1 2011, les ventes ont chuté de 10,5%. D’après LG, c’est un phénomène tout à fait normal, dans le sens où les ventes évoluent en fonction de la période de l’année (après les fêtes de fin d’année).

En octobre dernier, Koo Boo-joon a été nommé le dirigeant de l’entreprise et les premiers effets du plan de redressement apparaissent. Malgré les pertes, l’entreprise a eu un bénéfice opérationnel de 130,8 milliards de wons (81 millions d’euros). Les investissements de 56 milliards dans les différentes filiales ont eu des premières conséquences positives. Mais ce sera sur le long terme que l’on pourra visionner vraiment l’impact de ces décisions.

En ce qui concerne les mobiles, LG a cédé 8,3% sur un an en terme de chiffre d’affaires (en milliards de wons) : 3,381 contre 2,852. L’Optimus One,  un téléphone d’entrée de gamme, se serait vendu à plus de 2 millions d’exemplaires selon Daiwa Securities Group Inc. Il s’inscrit dans l’entrée de gamme et génère donc moins d’argent pour LG. En ce début d’année, le coréen a lancé l’Optiumus 2X, qui sera rapidement rejoint par l’Optimus Black et l’Optimus 3D. En parallèle, le constructeur va faire ses premiers pas avec une tablette Android : l’Optimus Pad avec un écran 3D avec lunettes.

L’Optimus 2X a été le premier téléphone de la « nouvelle génération » et grâce à des offres de remboursement aggressives, LG devrait redresser la barre. Il compte même sur une augmentation des ventes de smartphones de 30%.

Source : Le Monde