Les jeux PS1 dédiés au Sony Ericsson Xperia Play se vendent peu : entre 100 et 500 téléchargements pour la plupart. Mais le constructeur se montre confiant.

Le Sony Ericsson Xperia Play est à la vente depuis plusieurs semaines. Ce téléphone est certifié Playstation et se veut donc orienté vers les jeux. Il utilise pour cela un clavier manette coulissante. On y retrouve les flèches directionnelles, les quatre boutons Playstation, START, SELECT et deux pads tactiles. Alors que ce type de smartphone nécessite une bonne puissance de calcul et graphique, le constructeur s’est plutôt penché vers une architecture de 2010. Or en 2011, les processeur à double-coeur sont devenus des incontournables. Ceux qui cherchaient une « bête de course » ont donc été déçus.

Pour ce qui est de la lineup (la gamme de jeux proposée pour ce smartphone), on a pour l’instant des jeux PS1 sur l’Android Market et des titres pour Android, en exclusivité temporaire. Il n’y a donc pas pour l’heure de vrais jeux dédiés aux Xperia Play, mais plutôt des adaptations pour gérer le pad.

En regardant, sur l’Android Market, on s’interroge devant de tes chiffres : Cool Boarders 2 (100 – 500), Destruction Derby (500 – 1 000), Jumping Flash (50 – 100), MediEvil (100 – 500) et Syphon Filter (100 – 500). Ce ne sont que des jeux PS1 et il existe des émulateurs, mais cette proportion est tout de même inquiétante. Soit les possesseurs veulent du vrai contenu exclusif, soit ils estiment qu’un jeu PS1 ne vaut pas l’achat, soit ce smartphone/console ne se vend pas bien…

Une interview chez Playstation Lifestyle montre que ces chiffres n’inquiètent pas Sony Ericsson, car il faut rappeler que le téléphone n’est toujours pas disponible aux Etats-Unis :

Q : Est-ce que les ventes des jeux optimisés pour le Xperia Play ont répondu à vos attentes ?
R : Je pense que nous sommes heureux avec ca, c’est plus une question à poser à nos partenaires, pour s’avoir s’il sont heureux et si cela a répondu à leurs attentes. Je veux dire, nous savons que vous avez eu une interview avec Gameloft et ils sont heureux. Je pense donc que, généralement, les gens sont heureux, mais c’est très tôt, car comme vous devez le savoir, sur certains marchés, nous avons une couverture complète et d’autres pas/moins. Je pense que tout le monde est heureux là où nous en sommes en ce moment. Nous avons besoin de voir les ventes grossir pour nous motiver, mais il faut attendre, plus de publicités, plus d’annonces de jeux…

Q : Mais parlons du PlayStation Pocket (et en regardant les ventes sur l’Android Market) , qui place la plupart des jeux entre 100 et 500 téléchargements. Est-ce que cela ne vous parait pas faible ?
R : Je pense qu’il y a aussi une sensibilisation nécessaire pour que les personnes qui ont le smartphone en main sachent où acheter des jeux. A l’heure actuelle, il y en a peu de titres PlayStation One et il y en a d’autres qui vont arriver, sur une base plus régulière. Il y a aussi toute la base Playstation, comme fournisseur de contenus exclusifs, qui va bientôt voir le jour et les gens vont s’en rendre compte. Donc il n’y a pas de problème, c’est un appareil révolutionnaire, c’est secouer le marché, nous en sommes très heureux. En ce qui concerne le programme Playstation Certified, nous en sommes très content. Je pense que nous ferons une évaluation complète comme une réussite ayant atteint tous nos objectifs que nous nous étions fixés en aval : nous sommes donc très heureux. Nous savons qu’il y a encore beaucoup de choses à venir, mais nous ne pouvons pas les sortir pour le moment.

Le nombre de répétitions du mot « heureux » est ici un peu trop fréquent pour montrer un état d’esprit serein. Pour Sony Ericsson, il est difficile de juger la situation, car sa production est encore entachée par les événements du Japon. Les multiples publicités que l’on peut voir sont plutôt bien faites et le problème pourrait venir d’ailleurs. Alors qu’une console s’achète « nue », un smartphone est généralement pris avec un abonnement opérateur. Or si des potentiels joueurs entendent la fin de leur engagement, il est certains que le fabriquant ne va pas voir tout de suite décoller ses ventes.

Dans tous les cas, laissons le temps au Xperia Play de prendre ses marques sur le marché, pour faire une deuxième comparaison des ventes de jeux.

Source : Android Community