Alors qu’Acer espérait écouler entre 5 et 7 millions de tablettes en 2011, le constructeur a réduit son chiffre pour une fourchette comprise entre 2,5 et 3 millions.

Acer joue la carte d’un prix moins élevé contrairement à certains de ses concurrents (Motorola, LG…) sur le marché des tablettes. Il espérait ainsi écouler entre 5 et 7 millions d’unités en 2011. Pour cela, il s’appuie sur la Iconia TAB A500, mais aussi une tablette sous Windows 7 (la W500), ou encore un deuxième modèle sous Android en version 7 pouces (la A100). Au final, le marché des tablettes est trop saturé et pour l’instant seul Asus semble tirer son épingle du jeu. A vouloir proposer des produits similaires, le consommateur ne sait plus vraiment que choisir.

Au mois d’avril, Acer avait réussi à vendre entre 400 et 500 000 tablettes, mais un mois plus tard le chiffre a chuté à 200 – 300 000 unités. Le fabricant a donc décidé de réduire ses prévisions de 60% pour 2011. Il compte désormais en vendre entre 2,5 et 3 millions. Le marché asiatique subit actuellement un ralentissement économique, ce qui affecte également le taïwanais. Son activité de netbooks est touchée et Acer serait prêt à brader trois millions d’ordinateurs. En conséquence, l’entreprise devrait supprimer 300 emplois dans les mois à venir.

Quand l’offre ne correspond pas à la demande, les entreprises doivent subir les mauvais choix stratégiques qu’elles ont fait. Il faudra donc attendre la prochaine génération de tablettes, pour voir si réellement les constructeurs ont compris les erreurs du passé.

Source : Liliputing