Mise à jour : HTC UK vient de publier un message sur Facebook comme quoi les dates d’envoi des mises à jour seront donnés la semaine prochaine.

L’opérateur australien Telstra indique que la mise à jour vers Gingerbread du HTC Desire n’inclura pas la couche Sense.

La mise à jour du HTC Desire vers Gingerbread est un vrai feuilleton. A Barcelone, une première personne nous avait indiqué qu’elle était tout simplement impossible sur les Desire HD, Desire Z et Desire. Mais dès le lendemain, une personne venait nous affirmer le contraire. Finalement, le Desire HD a reçu la mise à jour (les terminaux Orange la reçoivent actuellement) et le Desire Z devrait l’avoir pour la fin juin, mais il n’y a aucune nouvelle information à ce sujet depuis un moment. Il ne faut pas oublier que HTC fait partie de l’Android Alliance, qui est une organisation dont les membres s’engagent à fournir des mises à jour pendant 18 mois. On ne sait pas en revanche si cela concerne les vieux terminaux ou ceux lancés uniquement après l’adhésion.

Pour ce qui est du Desire, on a eu un revirement de situation à la mi-juin. Sur sa page Facebook, HTC indiquait tout simplement que la mise à jour était annulée. Devant le nombre de retours négatifs, la marque a alors dû faire machine arrière le lendemain et indiquer qu’elle aurait finalement lieu. Le jour suivant, on apprenait que cette mise à niveau n’inclurait pas toutes les applications, car le problème évoqué par HTC était initialement un manque de mémoire. Cela voulait donc dire Sense 2.1, sans toutes les nouveautés. Sachant que tout ce ramdam (en l’espace de 2-3 jours) a finalement permis de faire du surplace, de nombreuses personnes se sont interrogées si ce n’était pas un buzz organisé.

L’opérateur australien Telstra vient d’indiquer sur sa page des mises à jour qu’il n’y aurait même plus HTC Sense. Cette alternative avait déjà été plus ou moins évoquée. Mais rappelons que les hackers de xda-developers arrivent très bien à installer Sense 2.1 et même la 3.0. Comment se fait-il que le taïwanais n’y arrive pas ? Argument financier, pour obliger les consommateurs à racheter un nouveau terminal ? Retombées jugées insuffisantes, par rapport au coût du portage ?

Rajoutons que HTC avait promis de plus amples informations au cours de la semaine, mais nous sommes déjà samedi et n’avons rien vu jusqu’à présent. Chez l’opérateur australien, la mise à jour est prévue pour le mois d’août. La date devrait donc être similaire pour les autres pays.

Source : Engadget via HTC Hub