L’Anticrénelage de son anglais Anti-Aliasing sera supporté sur l’architecture Nvidia Kal-El.

Cette technologie est très intéressante, du fait, qu’elle offrira une meilleur qualité d’image : plus claire et plus détaillée. Cependant, les performances graphiques du matériel se sentiront plus gourmandes, ce qui risque de provoquer une baisse du nombre d’images par seconde. En gros, ça consiste à échelonner la couleur des pixels au niveau des limites entre deux zones de couleur ou de contraste différent. Ensuite, l’échantillonnage de la couleur d’un pixel est réalisé en fonction de sa proximité avec les deux zones de couleur. Résultat, la frontière entre les deux zones aura l’air légèrement plus floue mais ne présentera plus cet aspect d’escalier / pixelisé. Sur un grand écran raccordé en HDMI à un appareil mobile, la visibilité globale de l’image pourrait se voir quelque peu améliorée, incluant l’interface 2d/3d, applications, jeux, etc.

Notons tout de même que cette implantation est encore toute jeune, ce qui profitera à la quatrième génération de Tegra, ainsi qu’aux autres constructeurs de processeurs graphiques. Si nos informations sont exactes, l’architecture quadruple-coeurs Kal-El devrait commencer à apparaître dans les premiers terminaux dans le courant de l’été, du moins, les premiers prototypes.

Via HD Blog.