Après avoir été bypassé, le bootloader du Sony Ericsson Xperia X10 est maintenant totalement déverrouillé.

En 2011, Sony Ericsson a décidé d’offrir à ses clients la possibilité de déverrouiller le bootloader. Cela fonctionne pour tous les smartphones achetés en version nue. Pour ceux qui ont été pris chez un opérateur, cela dépend de sa politique. L’ensemble de la gamme 2011 est concernée, mais les modèles de 2010 ne le sont malheureusement pas. Selon la marque, cela demanderait des discussions avec les opérateurs pour un modèle sorti il y a un an : elle n’en voit donc pas l’intérêt. Des rumeurs laissaient croire que le Xperia X10 pourrait également bénéficier de cette fonctionnalité dans la mise à jour vers Gingerbread, mais le fabricant a malheureusement démenti.

Heureusement la communauté de développeurs est active pour ce smartphone. Début avril, il était possible de bypasser le chargeur de démarrage et d’installer un noyau (kernel) personnalisé. Mais attention, contourner ne veut pas dire être déverrouillé. Mais après quelques mois de travail, les hackers ont enfin trouvé une faille qui permet de prendre le contrôle du bootloader. On retrouve toutes les informations sur le forum xda-developers. La clé de cryptage a été révélée, suite à un bug dans la vérification de la signature de Qualcomm. Selon la personne ayant laissé le message, il va être possible de sim-unlocker le smartphone, mais aussi de profiter de toute l’étendue d’avoir un bootloader déverrouillé.

Une bonne nouvelle en attendant la mise à jour vers Android 2.3.3 (Gingerbread) à la mi-août.

Source : Unofficial Sony Ericsson Blog