Les ventes mensuelles de l’Asus EeePad Transformer viennent de dépasser 400 000 unités. En interne, le taïwanais affiche désormais des ambitions de 4 à 4,5 millions d’unités vendues en 2011.

Ce n’est plus un mystère aujourd’hui : l’Asus EeePad Transformer est la tablette sous Honeycomb la plus vendue à l’heure actuelle. Sur les mois d’avril et mai, 400 000 unités se sont écoulées, alors que les stocks étaient affaiblis par les événements du Japon et qu’on la trouvait principalement au Royaume-Uni et aux Etats-Unis. A titre de comparaison, au premier trimestre 2011, Motorola a vendu 250 000 unités de sa Xoom, mais elle n’est apparue sur le marché qu’à la fin février et n’était disponible qu’aux Etats-Unis. Le manque de communication de la firme américaine depuis confirme malheureusement les mauvaises ventes. Pour les autres tablettes, on ne connaît pas vraiment les chiffres exacts.

Si cette tablette se vend plus que les autres, c’est une combinaison de plusieurs éléments. Tout d’abord le concept novateur, avec la possibilité de la connecter à un clavier physique. Le second est un rapport qualité imbattable comparativement à la concurrence, qui a cru bon de s’aligner, voire même de dépasser les prix de l’Apple iPad. Le dernier est un suivi des mises à jour exemplaire, car Android 3.2 est déjà en test.

La production d’Asus EeePad Transformer a bien dépassé les 400 000 unités comme annoncé au mois de juin. Officiellement, l’objectif est de vendre 2 millions d’exemplaires d’ici à la fin de l’année (information donnée aux fournisseurs). Mais le taïwanais vient de demander que les fournisseurs accroissent leur livraisons pour atteindre 400 à 500 000 pièces au cours de ce trimestre.

Cette révision à la hausse des commandes s’accompagne également d’un changement des objectifs en interne. Ils seraient maintenant d’arriver à écouler 4 à 4,5 millions d’unités d’ici à la fin 2011. Il s’agit tout de même du double des estimations initiales, ce qui confirme à nouveau le succès.

Si tel était le cas, Asus pourrait ainsi s’inscrire comme le deuxième fabricant de tablettes, derrière Apple. Mais Samsung avec ses deux Galaxy Tab pourrait surprendre, malgré son arrivée légèrement décalée sur le marché…

Source : Digitimes via Ubergizmo