Motorola n’arrive pas à atteindre les niveaux de performances de HTC ou Samsung et vient de générer des pertes opérationnelles lors du dernier trimestre. La Xoom ne rencontre pas le succès escompté, car le constructeur n’a livré (et non vendu) que 440 000 unités sur cette période.

Le marché des smartphones et des tablettes est actuellement en plein boom. Mais ce n’est pas parce que l’on propose des produits sur ce marché, que le public répond toujours présent ou même que tous les choix de l’entreprise seront en adéquation avec la réalité. C’est exactement le cas de Motorola, qui profite de cette hausse, mais dans des proportions bien moindres que des concurrents comme HTC ou Samsung. Il faut toutefois relativiser ce bilan, car il y a encore quelques années, peu de personnes auraient parié sur un retour de la firme américaine.

Un petit rappel des résultats du premier trimestre 2011 : Motorola avait écoulé 250 000 Xoom, 9,3 millions de téléphones, dont 4,1 millions de smartphones. Pour le deuxième, les recettes nettes ont augmenté de 41% sur un an, pour attendre 2,4 milliards de dollars. Mais la marque a aussi généré une perte opérationnelle (liquidités générées par le capital = profits après impôts) de 85 millions de dollars, là où elle avait un profit opérationnel de 87 millions de dollars un an auparavant.

Concernant les ventes maintenant, 11 millions de téléphones ont été vendus, dont 4,4 millions de smartphones. La Motorola Xoom [section sur notre forum] a été livrée à 440 000 exemplaires. Au premier trimestre, il y avait eu 250 000 ventes, ce qui ne veut même pas dire que les ventes globales sont de 690 000 unités (livrées / ventes). A titre de comparaison, Asus a écoulé plus de 400 000 EeePad Transformer en un seul mois ! Le fait d’arriver en premier sur le marché ne l’a pas aidé à décoller, car les prix pratiqués sont encore bien trop élevés. En conséquence, l’américain vient de revoir ses prévisions de ventes à la baisse pour une fourchette entre 1,3 et 1,5 millions d’exemplaires. Après être sortie en février, la mise à jour pour supporter la 4G LTE ne devrait être annoncée aux clients que dans les semaines à venir. Une telle démarche ternit malheureusement l’image de la marque. A titre de comparaison la RIM Playbook a été lancée au mois de mai et a déjà réussi à être vendue à 500 000 exemplaires. On peut ainsi parler d’un échec pour la Xoom, mais qui s’explique aussi par une version du système trop jeune pour être commercialisé.

Les marchés porteurs à l’heure actuelle sont la Chine et l’Amérique Latine, car les ventes sont deux fois plus élevées qu’il y a un an. Cela explique donc pourquoi le Motorola Milestone 3 a d’abord été annoncé dans le pays du milieu. L’avenir de la marque se fera autour de « smartphones et tablettes LTE différenciés ». Il faut également que Motorola réfléchisse à sa politique de prix, qui est déterminante dans un marché concurrentiel.

Source : GSM Arena