introAujourd’hui avait lieu le lancement officiel du Huawei 8230, premier téléphone Android de la marque. Ce lancement était un évènement conjoint Huawei / Bouygues Telecom dans le cadre de la gamme Android de Bouygues décrite dans ce précédent post. Il a d’ailleurs été précisé que la collaboration entre les deux marques ne concernait pas seulement les téléphones : Huawei est également fournisseur d’équipements réseau pour Bouygues Telecom.

Huawei vend aujourd’hui sont premier smartphone sous sa propre marque. Cet appareil est très proche des modèles vendus par T-Mobile depuis peu. Les principales caractéristiques sont connues depuis quelque temps. Pour rappel :

  • Processeur : Qualcomm MSM7200A cadencé à 528 MHz
  • Ecran  tactile 3.5 pouces 320×480 HVGA
  • Mémoire : 128 Mo
  • APN 3.2 MP
  • GPS, Wifi
  • Android Cupcake 1.5
  • Dimensions : 116 x 63 x 13.5 mm
  • Batterie : 1500 mAh
  • Poids : 140 g

L’appareil est assez bien fini, l’équipement est moyen de gamme ce qui est confirmé par un prix de vente agressif : 279 € nu, de 9 à 29 € avec un forfait Bouygues Néo3. La prise en main du téléphone est satisfaisante, la réactivité est assez bonne sans être totalement fluide comme sur certains modèles plus puissants.

phone1

phone2

Au cours de la conférence de presse, les représentants de Huawei ont confirmé que ce modèle était le premier d’une gamme et qu’Android était pour eux une plate-forme stratégique (voir planche 7) : Huawei fait d’ailleurs partie de l’OHA depuis 2008.

La première partie de la conférence était dédiée à la présentation de Huawei, société assez peu connue en France qui est cependant un géant des télécom employant 87.000 personnes dans le monde !  (planche 2 et suivantes)

Interrogés sur l’arrivée de Free dans le marché du mobile, ni Huawei ni Bouygues Télécom n’ont véritablement fait de commentaire, le premier indiquant que Free n’était pas encore officiellement opérateur et le second précisant : « qu’un opérateur, né de la concurrence comme Bouygues, ne pouvait craindre la concurrence ».

Pour plus d’informations, voici les planches présentées lors de la conférence :