Motorola n’a pas réussi avec le grand public avec sa tablette Xoom, alors l’entreprise essaie maintenant avec les professionnels.

Motorola a raté son année 2011 avec les tablettes. Google lui avait accordé une exclusivité, lui permettant de ne voir arriver les concurrents que deux mois plus tard. Mais l’entreprise américaine a pensé que s’aligner sur les prix (voire même en demander un plus élevé) était acceptable sur le marché. Le résultat fut sans appel : un échec commercial, bien qu’il s’en soit vendu plusieurs centaines de milliers.

En parallèle, nous avions vu à la mi-avril, une fuite concernant une tablette pour les entreprises. Sa particularité était d’embarquer Android 2.3 (Gingerbread), qui n’est pas au sens de Google, une version du système dédiée aux tablettes. Mais contrairement à la branche 3.0 – 3.1 – 3.2, elle est reconnue comme beaucoup plus stable. 

Cette information vient d’être confirmée, car Motorola a annoncé hier la ET1, qui cible le gouvernement et les entreprises. Elle se différencie par l’intégration en option d’un scanner de codes barres et d’un lecteur de bandes magnétiques. La batterie peut-être changée et le système intégré est qualifié de sécurisé. Des stations pour recharger plusieurs tablettes à la fois seront également proposées à la vente.

Chaque tablette est protégée par mot de passe et pourra donc facilement être attribuée à un employé, selon son niveau de responsabilité et ses droits d’accès. Les managers pourront à tout moment vérifier la productivité des personnes sous leurs ordres.

Son offre logicielle intègrera :

  • La vente assistée
  • Les points mobiles de vente
  • Tableaux de bord pour les responsables
  • Gestion de planogramme et de conformité
  • Recherche de l’emplacement des produits

L’atout de la tablette est RhoElements, un framework HTML5, qui pourra déployer des applications autant sur les Windows Embedded Handheld™, que sur les tablettes Android de Motorola.

Ses caractéristiques techniques sont peu détaillées dans le communiqué. On y apprend la présence d’un écran de 7 pouces Gorilla Glass, ainsi qu’une connectivité Bluetooth (à priori elle est WiFi uniquement). La batterie peut être enlevée, mais le contenu de la RAM restera sauvegardé pendant 15 minutes, par d’autres unités non détachables cette fois.

La ET1 sera disponible avant la fin de l’année pour un prix inférieur à $1000. Espérons que ce tarif ne soit qu’une idée et non la réalité, sans quoi le même scénario pourrait se reproduire.

Source : Droid Dog