Récemment annoncé chez l’opérateur mobile américain Verizon Wireless, le Motorola Droid RAZR arrivera également au Canada chez Rogers et en France chez SFR, avec une migration vers Android Ice Cream Sandwich prévue début 2012.

Par le passé, il était déjà possible de déverrouiller officieusement et bientôt officiellement le bootloader de l’Atrix. Cette politique va être adoptée une fois de plus chez Motorola, puisque la bonne nouvelle, c’est que la version annoncée en Europe, laissera le choix du blocage ou déblocage du bootloader, tandis que la version LTE (4G) de Verizon Wireless restera officiellement verrouillée. Hélas, le déblocage du bootloader sera, comme sur l’Atrix, sans possibilité de retour. En gros, une fois que le bootloader est débloqué, il ne pourra plus être possible de le re-bloquer. Pour être clair, la garantie constructeur sur la partie matériel sera toujours valide, mais la garantie sur la partie logiciel ne le sera plus.

Initiative de Motorola ou de Google ? Quoi qu’il en soit, les bidouilleurs et développeurs de la communauté seront sans doute ravis d’apprendre que l’élaboration de roms alternatives et de hacks pourront être envisageables sur le Droid RAZR, laissant ainsi une porte ouverte à CyanogenMod, aux kernels alternatifs (overclock du cpu, amélioration des effets sonores, amélioration de la réception sans-fil : bluetooth, 3G, Wi-Fi..) et bien d’autres possibilités réalisables. Qui sait, un bidouilleur trouvera peut-être la façon de le re-verrouiller officieusement.

Via Droid-Life