Qualcomm, fabricant de semi-conducteurs, a un appétit féroce pour 2012. Ils prévoient d’équiper plus de 350 terminaux différents dont de nombreux smartphones et tablettes sous Android. Mais c’est surtout l’arrivée d’une architecture SoC d’un nouveau genre qui va faire le buzz… Aujourd’hui, la plupart des architectures (NVIDIA, Samsung, Apple, ST-Ericsson, TI, Qualcomm) font des processeurs gravés en 4x nm, en 2012 nous allons vivre le passage à 28 nm. En plus d’un gain de performances très impressionnants, l’autonomie de nos appareils devrait également augmenter grâce à une dissipation thermique inférieures aux architectures actuelles.

La tête d’affiche sera sous doute l’architecture Krait et son processeur MSM8960 double coeur cadencé à 1,7 GHz, associé à un module 3G LTE ainsi qu’à un GPU Adreno 225, compatible DirectX 9. Les premières architectures 8960, 8270 et 8260A sont attendues dans les prochaines versions, et rivaliseront avec les performances graphiques d’une Playstation Vita. Les secondes architectures 8230 et 8930 sont prévues pour la mi-2012 avec des performances graphiques égalant la Xbox 360 et la PlayStation 3. La dernière architecture prévue en 2012 sera quadruple-cœurs, cadencée entre 2 et 2.5 GHz et soutenue par la puce graphique Adreno 320.

Tableau de comparaison des architectures

Comme vous pouvez le remarquer, tous les fondeurs misent sur l’augmentation du nombre de cœurs (c’est le cas de NVIDIA) ou des vitesses d’horloge. Qualcomm est la seule société qui prévoit une amélioration significative des performances par cœur grâce à une nouvelle architecture. Qualcomm possède une licence d’architecture ARM qui lui permet de construire sa propre solution fonctionnant avec le jeu d’instructions ARM. Tout comme AMD possède une licence x86, mais conçoit ses propres puces plutôt que de simplement produire des clones de processeurs Intel. Qualcomm demeure le seul joueur actif sur smartphone / tablette qui utilise sa propre licence d’architecture, l’avantage est un gain non négligeable de puissance et des caractéristiques de performances par rapport aux conceptions plus facilement synthétisables que vous pouvez obtener directement des ARM. Malheureusement, cela nécessite du temps de développement et beaucoup de budget. Si le sujet vous intéresse, n’hésitez pas à consulter le livre blanc de Qualcomm.

Pour rappel, Google a choisi Samsung et Texas Instruments avec la puce double coeur OMAP4460 pour équiper le Galaxy Nexus (article de présentation du Galaxy Nexus).

Pendant ce temps, Intel va se concentrer autour d’Android 4.0. L’objectif est d’améliorer et d’optimiser la compatibilité de leurs processeurs avec la dernière version d’Android, Ice Cream Sandwich. Android tourne depuis toujours parfaitement sur ARM, Intel a annoncé que le premier processeur x86 spécialement conçu pour Android sera disponible début 2012, ils ont travaillé étroitement avec Google pour atteindre cet objectif. Intel a même mis de côté son système d’exploitation MeeGo pour favoriser Android selon Suzy Greenberg, porte-parole d’Intel.

Mips, encore un rival d’ARM, a également placé ses pions pour attaquer le marché d’Android. Il existait déjà sur le marché des tablettes intégrant des processeurs Mips et tournant sous Android 3.0 alias Honeycomb, aujourd’hui Mips vient de déclarer : « Une version d’Android 4.0 pour processeurs Mips sera disponible sous peu, » via une annonce de Jen-Bernier Santarini, porte-parole de Mips. « Dès que le smartphone de Samsung sera sur le marché, Google pourra libérer le code source d’Android 4.0 et permettre le portage de l’OS sur d’autres puces et d’autres dispositifs. Si Google libère le code d’ICS en novembre, celui-ci pourra être porté sur Mips une quinzaine de jours après, pour une mise en production sous 3 mois ». Mips nous fait savoir que les licenciés Mips travaillant avec Android ont déjà terminé le développement de bas niveau sur le noyau Linux et le pilote, et ils n’attendent plus que le code Open Source des couches supérieures d’Android pour compléter le portage.

Un système d’exploitation, trois architectures, une dizaine de fondeurs, des milliers de terminaux, des millions d’applications… Android ! Google apporte un peu plus de cohérence sur le marché grâce à Android 4.0 alias Ice Cream Sandwich.

Lire l’article sur les nouveautés d’Ice Cream Sandwich

Source : ITexpresso