Je suis vraiment charmé par cette supertablette, l’Asus Eee Pad Transformer Prime sera la première tablette à intégrer l’architecture NVidia Tegra 3 en quad-core, c’est également une des premières tablettes qui devrait accueillir Ice Cream Sandwich. De nombreuses vidéos, un test et de nouvelles informations sont apparus sur la toile. C’est parti pour une revue à partir des différentes informations compulsées sur internet…

Au fait, elle sera disponible en janvier en Europe !

L’Asus Eee Pad Transformer Prime est une tablette équipée d’une dalle de 10,1 pouces dont la technologie est le Super IPS +, avec un verre Gorilla et une résolution de 1280 x 800 pixels. Le résultat semble très bon, les angles de vues sont larges, la luminosité est au rendez-vous (600 nits) et le temps de réponse est supérieur à la moyenne des autres écrans (2 ms). Notons également un traitement hydro-oléophobe pour limiter les traces de doigts. On n’est pas encore au niveau des technologies comme le PixelQi ou le Mirasol, cependant ce Super IPS+ donne de bon résultat même en pleine lumière.

Le design de cette nouvelle tablette n’a plus rien à voir avec le design de la première Transformer, le chassis est en aluminium de couleurs champagne / or  ou améthyste / gris. La conception est globalement bien plus sobre que la première version et d’un point de vue purement esthétique, elle ressemble bien plus à un iPad qu’aux autres tablettes Android. Enfin, elle est fine… très fine. La première Transformer avait une épaisseur de 1,29 centimètres, la Tranformer Prime est à 0,78 centimètre. C’est une des tablettes les plus minces du marché… si si. Bien qu’elle soit mince, Asus a tout de même su y intégrer toutes les connectiques : microUSB, microHDMI, slot microSD, un jack 3,5mm… et elle est aussi légère qu’un iPad et un peu plus lourd qu’une Galaxy Tab, cependant cette dernière est en plastique.

L’appareil de 8 mégapixels F2.4 s’en sort très bien, il est à la hauteur des meilleurs smartphones « haut de gamme », ce capteur prend également des images en 1080p, le résultat est assez bluffant sur l’écran 10,1 pouces.

A propos des performances, comme on pouvait s’en douter le quad-core Tegra 3 est époustouflant mais consomme un maximum, Nvidia a donc mis en place le mode PowerSaver qui permet de se reposer sur un coeur cadencé à 1 Ghz. Cette puissance ressort complètement dans les benchmarking, avec plus de 3130 points dans Quadrant loin devant la Samsung Galaxy Tab 10.1. Nous avions écrit un dossier sur ce fameux Nvidia Tegra 3, le premier quad-core dédié à la mobilité.

Pour les joueurs, c’est la meilleure solution : les jeux comme Riptide ou ZEN Pinball sont optimisés pour Tegra 3, le résultat est à la hauteur des consoles de salon comme la Xbox 360. Le nouveau ShadowRun devrait faire parler de lui s’il tient ses promesses… Pour les vidéos, le trailer de Battleship en 1080p était fluide, même branché sur la télévision du salon.

Le dock clavier, concept unique sur le marché des tablettes Android, permet de transformer la tablette en vrai netbook. Le clavier, très agréable (chiclet), le slot SD, le touchpad multi-touch ou encore le port USB transforment la tablette en un netbook qui suffit largement à toutes les tâches de bureautique. Côté batterie, Asus annonçait 16 heures d’autonomie avec la batterie de la tablette ainsi que celle du dock clavier, TheVerge a enregistré un peu plus de 10 heures, 5 heures sans le dock clavier. Enfin, Android 3.2 (Honeycomb) joue son rôle, Android 4.0 devrait corriger les quelques soucis… Par exemple de grandes sociétés comme Twitter, Flipboard, Skype ou Facebook n’ont pas encore sorti d’applications compatibles et optimisées avec Honeycomb… L’Asus EeePad Transformer Prime semble être une magnifique pièce d’ingénierie capable de concurrencer directement l’iPad, on a vraiment hâte de la tester chez FrAndroid.